Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lagardère bute sur le Web

26/06/2008 - par Amaury de Rochegonde

Le groupe de presse et de radio peine à obtenir l'accord des journalistes pour qu'ils participent à Lagardère News, nouvelle plate-forme Internet d'information.

Jeudi 26 juin, les syndicats du groupe Lagardère ont prévu de retrouver leur direction pour discuter de ses propositions en matière de rémunération des journalistes sur le Web. Selon nos informations, le groupe va tenter de faire passer l'idée d'un forfait réservé aux journalistes effectivement impliqués dans la production sur Internet. Les syndicats auront à se prononcer sur cette approche différenciée du travail journalistique, alors que les rédactions du Journal du dimanche et de Paris Match se sont prononcées à plus de 92 %, la semaine dernière, en faveur d'une ­interruption de leur collaboration aux sites Internet de leur hebdomadaire respectif.

Menaces sur l'identitédes titres ?

Ce n'est d'ailleurs pas uniquement une question de rémunération : « Le flou n'est plus admissible, explique Antoine Malo, président de la Société des journalistes du Journal du dimanche. Nous voulons avoir un cadre défini, savoir comment on travaille, comment on répartit notre temps entre le papier et le Web, et qui assume la responsabilité des écrits, notamment en ce qui concerne les blogs. »

Un questionnement d'autant plus d'actualité que le groupe prévoit de mettre sur pied à la rentrée sa plate-forme Lagardère News, sous la présidence de Jean-Pierre Elkabbach. Les journalistes, qui seront invités à l'alimenter, craignent que les synergies et la mutualisation qui en découleront ne menacent l'identité des titres. Autrement dit, il s'agit pour Lagardère - qui n'a pas souhaité s'exprimer - de ­convaincre ses rédactions qu'elles n'auront pas à fournir un contenu indifférencié pour des terminaux nommés europe1.fr, jdd.fr ou parismatch.fr. Cela serait vu comme une atteinte au pluralisme. « Mais nous ne sommes absolument pas opposés à une collaboration sur Internet », insiste ­Antoine Malo.

Envoyer par mail un article

Lagardère bute sur le Web

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.