Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PRESSE

Les Échos mettent en ligne des offres d'emploi

27/11/1998

Deux ans après le lancement de leur site web, Les Échos continuent d'investir. L'équilibre ne sera pas atteint avant l'an 2000. Avec 55000consultations par jour et 12millions de pages vues par mois, Les Échos revendiquent«le site éditorial le plus consulté en France»,comptant«parmi les vingt premiers sites financiers au monde».Pour consolider ses positions, le groupe français améliore encore son produit avec de nouveaux services. Du côté des services gratuits, le site propose depuis dix jours les offres d'emploi parues dans ses pages et dans leFinancial Times, HandelsblattetIl Sole.Il offre aussi les plans de 337villes françaises, les valeurs cotées en Europe, au Japon et aux États-Unis, etc. Le site est aussi doté d'un moteur de recherche d'économie-finances, mis au point en collaboration avec Voilà, le portail de France Télécom. L'éditeur développe également ses services payants, qui représentent 30% du contenu du site. Moyennant un prix forfaitaire à l'acte ou un abonnement mensuel, l'internaute accède à un choix d'aides européennes, aux bilans d'entreprises, aux biographies des principaux dirigeants...

La publicité décolle

Avec 2500consultations payantes par jour, la vente d'information en ligne s'avère plus difficile que prévu. Cela ne décourage pas Olivier Fleurot, le DG du groupe Les Échos.«Je reste très attaché au concept d'édition payante qui se développe actuellement partout dans le monde»,dit-il. Les recettes publicitaires ont triplé cette année (3,8MF pour 1998) et devraient doubler en 1999. Mais il en faudra davantage pour atteindre la rentabilité. Pour l'instant, c'est le Minitel et les services de téléphonie payants qui permettent au département Édition électronique des Échos d'être bénéficiaire. Le volume d'affaires du Minitel«a même un peu augmenté cette année»,précise Olivier Fleurot.

Envoyer par mail un article

Les Échos mettent en ligne des offres d'emploi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.