Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CINÉMA

La Fondation GAN recentre son aide

08/01/1999

La fondation présidée par Gilles Laporte augmente sa dotation désormais réservée aux premiers films de cinéma.

Ils sont cinq. Cinq films à bénéficier du coup de pouce de départ que la Fondation GAN pour le cinéma octroie chaque année depuis 1987. 300000francs sont ainsi apportés à la production et 30000francs au réalisateur/ auteur/scénariste. Mais à partir de l'année prochaine, la Fondation GAN a décidé de modifier quelque peu son intervention:«À l'avenir, nous nous engageons à ne doter que des premiers films, contrairement aux années précédentes où les deuxièmes et troisièmes films pouvaient concourir»,explique Catherine Lecoq, déléguée générale de la Fondation GAN. Cinq scénarios seront sélectionnés sur les 250reçus chaque année.«Jusqu'à main- tenant nous recevions 80% de premiers films,remarque Catherine Lecoq.Nous y consacrer pleinement répond à notre vocation de découvreurs de talents et à la prise de risque que nous assumons le plus en amont possible de leur réalisation.»Et, pour marquer un peu plus cette politique volontariste, la Fondation GAN a décidé de relever sa participation financière qui passera de 300000 à 400000francs pour la production, la dotation pour la réalisation restant inchangée.

«Partis prix» pour coups de coeur

Depuis douze ans, soixante-cinq films ont bénécifié de cette subvention.«Cinq films seulement n'ont jamais été tournés, mais parmi eux un scénario a été racheté par un réalisateur américain»,remarque Catherine Lecoq. Le changement de président, intervenu à la suite du rachat par Groupama, entraînera peu de modifications. Car la Fondation GAN, reconduite en 1997, poursuivra son action au moins jusqu'en 2002. C'est à peine si Gilles Laporte, le nouveau président, a recommandé d'y accueillir deux représentants de Groupama. Les actions concernant la diffusion du patrimoine cinématographique sont prolongées. Les «partis prix», coups de coeur aidant l'exploitation de films sélectionnés - les séances du vendredi sont à 15francs, la Fondation GAN prenant à sa charge la différence de prix - devraient toutefois être plus fréquentes (une fois tous les deux mois) et étendues à la province. Enfin, la Fondation GAN prépare pour février un événement de communication pour le réseau du GAN, axé sur la Nouvelle Vague. Il circulera partout en France.

Envoyer par mail un article

La Fondation GAN recentre son aide

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.