Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

La PQR dit oui aux télévisions

22/01/1999

Seize quotidiens régionaux se sont mis d'accord pour lancer des chaînes locales. Ce consensus pourrait changer le paysage audiovisuel.

Après un an et demi de discussions et d'études menées au sein de la Commission du développement du Syndicat de la presse quotidienne régionale, seize quotidiens régionaux se sont unis pour signer ce qui ressemble fort à l'acte de naissance des TV locales en France.«Les entreprises signataires affirment leur détermination à jouer pleinement leur rôle dans les appels à candidature présents et futurs qui seront lancés, et leur souhait de se positionner comme opérateurs de ces futures TV locales»,écrivent-ils. Un vrai revirement pour des éditeurs divisés, voire hostiles à cette idée voici seulement deux ans.«Jusqu'ici, ils étaient inquiets des coûts,analyse Hubert Coudurier, Pdg duTélégramme. Ils étaient échaudés par l'équilibre difficile de TLT et TLM et leurs échecs sur les radios locales.»Il aura fallu que des études prouvent que le budget annuel d'une chaîne de proximité peut ne pas dépasser les 10 à 15MF, à condition de ne proposer que de l'information locale, à raison de deux à trois heures par jour, pour changer les mentalités. De plus, les déclarations du groupe NRJ sur son intérêt pour la TV de proximité rappellent de mauvais souvenirs.

Risque limité pour la PQR

Enfin, la concentration de la distribution au niveau national fait peur à la PQR qui craint de voir ses budgets quitter la sphère locale.«Les médias locaux ne captent plus que 14% du marché publicitaire local»,écrivait déjà l'institut Sereho en avril 1998 dans une étude réalisée pour Havas, en évaluant le marché publicitaire des TV de villes à environ 2MdF pour un réseau de 25 à 30villes en syndication publicitaire. Une étude menée en novembre dernier par Ipsos pour seulement six chaînes faisait, elle,«apparaître un potentiel réaliste de plus ou moins 1MdF de recettes publicitaires à relativement court terme avec un risque limité pour la PQR».Un 66-3 des TV locales serait donc susceptible de générer 600 à 800MF de recettes publicitaires, toutes reprises au hors-médias, sans pour autant faire appel à la distribution, affirment les signataires, qui espèrent être entendus par les pouvoirs publics.

Envoyer par mail un article

La PQR dit oui aux télévisions

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.