Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CINÉMA

Angers toujours aux Premiers Plans

22/01/1999

Pendant dix jours, Angers va suivre une véritable leçon de cinéma. Du 22 au 31janvier se déroulera la onzième édition de Premiers Plans, festival européen de premiers films. Réservés aux premières oeuvres, cette rencontre se veut un festival de découverte, très largement ouvert au jeune public. «C'est l'événement d'une génération. S'y rencontrent ceux qui font les films et ceux qui vont les voir», explique Claude-Éric Poiroux, fondateur et actuel délégué général. Le programme est très chargé. Devant un jury présidé par le réalisateur roumain Lucian Pintilié s'affronteront 58films inédits de 22pays européens. La compétition, répartie en trois catégories - premiers courts et longs métrages et films d'écoles -, est dotée d'une quinzaine de prix d'un montant total de 350000francs. Parallèlement seront diffusés hommages et rétrospectives consacrés à Rainer Werner Fassbinder, à Bill Douglas, aux courts métrages de la Nouvelle Vague, aux moyens métrages européens et aux regards sur l'enfance de cinéastes européens. Tous donneront l'occasion de leçons de cinéma et de conférences-débats conduites par des professionnels. Cinq lectures de scénarios de premiers films, confiées à des acteurs confirmés comme Hélène Vincent ou Jean-Claude Dreyfus, sont aussi organisées, avant un colloque européen prévu les 29 et 30janvier sur le thème: Produire un premier film en Europe.

Européen par nature

C'est Claude-Éric Poiroux qui a eu l'idée, il y a onze ans, «d'un événement qui favorise la découverte, la fréquentation et forme le goût des jeunes spectateurs», à condition que le budget, aujourd'hui évalué entre 3,5 et 4millions de francs, soit conséquent. La ville d'Angers, tout de suite concernée, reste l'un des partenaires principaux du Festival en lui confiant 1,2MF. Il faut dire qu'à l'époque, Claude-Éric Poiroux partageait son temps entre l'exploitation des 400coups, son cinéma art et essai du centre-ville d'Angers, la distribution et la production au sein de la société parisienne Forum, abandonnée en 1992 quand Virgin, l'actionnaire principal, a décidé de se recentrer sur la musique. Depuis, Claude-Éric Poiroux s'occupe également d'Europa Cinemas, un programme de l'Union européenne de soutien à près de 350salles de cinéma de 38pays du Vieux Continent qui consacrent au moins 50% de leur programmation au cinéma européen, et auquel participe bien sûr le cinéma Les 400coups.

Envoyer par mail un article

Angers toujours aux Premiers Plans

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.