Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉTUDE

Les lancements 1998 à la loupe

05/02/1999

Sur la soixantaine de titres créés en 1998, 37% seulement sont de «vrais lancements», selon une étude réalisée par Mediapolis. Ces «vrais lancements» ont été réalisés soit sur des secteurs nouveaux, comme la presse cyber(Crash)et la presse de consommation(J'économise, Gagner), soit sur des segments encore peu encombrés, comme la presse masculine(M magazine). Ils ont été à la fois moins nombreux et moins importants qu'en 1997, année de la création deFemina hebdo, deMarianne, deDSet deJalouse. La véritable tendance de 1998 serait plutôt à rechercher dans le phénomène des déclinaisons qui a représenté 30% des lancements.«Cette tendance se poursuit cette année avec, déjà, les lancements deElle à tableet de100 Idées jardin(groupe Marie Claire)», souligne Catherine Girard, auteur de cette étude. Mediapolis distingue les simples hors-série, qu'ils soient réguliers(Maison Madame Figaro Cuisine)ou non(Télé Star spécial Titanic), des «véritables déclinaisons». Les éditeurs ont par exemple joué sur l'âge (Science et VielançantScience et Vie découvertes) ou sur le jour de parution(L'Équipe, Ouest-FranceetLe Télégrammelançant une édition dominicale).

20% de me-too products

L'année 1998 a, par ailleurs, été assez riche en lancements de «me-too products» dans la presse informatique(Computer Plus/Micro Hebdo)et la presse people(Ho Là!/ Allo!, Glory/Personality). Cette catégorie représente 20% des nouveaux titres. Enfin, 13% des lancements n'ont pas survécu. Singulièrement, le secteur de la presse de télévision a connu plusieurs échecs(Télémax, Télé Pratique et Télé Sport).

Envoyer par mail un article

Les lancements 1998 à la loupe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.