Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

M6 reprend la guerre en local

12/02/1999

M6 souhaite à la fois multiplier son nombre de décrochages et allonger leur durée. Une réponse au Parisien qui prépare une chaîne en Ile-de-France

Quelques jours après queLe Parisiena annoncé son intention de lancer une télévision de plein exercice en Ile-de-France, le groupe M6 repart sur un cheval de bataille un temps délaissé, celui des décrochages locaux. Forte de dix décrochages, la chaîne entend les multiplier, en commençant par Clermont-Ferrand - ce qui a déjà été annoncé depuis plusieurs mois -, puis Nice et enfin Paris. Pour ce dernier, Jean Drucker, le Pdg de M6, souhaite d'emblée porter sa durée quotidienne à vingt-six minutes, et non à sept minutes comme dans les villes où M6 décroche déjà. Le groupe entend aussi pouvoir allonger la durée de certains décrochages existants. Depuis un arrêt du Conseil d'État de juin 1997, il est permis d'intercaler dans les décrochages des spots de publicité nationale, ce que le CSA interdisait jusque-là. En procédant de la sorte, le groupe M6 contre très directementLe Parisien.Il donne aussi un signe fort au quinze autres quotidiens régionaux signataires d'une déclaration d'intention commune pour devenir opérateurs de TV locales. Jean Drucker ne cache pas son point de vue sur ces fameuses chaînes locales, considérant qu'elles«n'ont pas de viabilité économique»et prévoyant que«la grande idée est de les fédérer dans un grand réseau généraliste».Pour autant, M6 indique qu'il entend collaborer avec la PQR à chaque fois que possible, et pourquoi pas à Clermont-Ferrand avecLa Montagneet à Nice avecNice matin.Un accord semble toutefois assez délicat avec l'un ou l'autre. D'abord parce que les deux titres sont signataires de la déclaration déjà citée. Ensuite parce que Jean-Pierre Caillard, Pdg deLa Montagne,n'est autre que l'un des deux membres chargés de réfléchir à la commission médias de la PQR. Enfin parce que le groupe Hachette, propriétaire deNice matin,négocie actuellement le rachat de la chaîne Monte-Carlo TMC.

La réaction du CSA très attendue

Cependant, le groupe M6 est prêt à investir pour parvenir à ses fins. Un «six minutes» quotidien (qui en dure plutôt sept) revient entre 5 et 6millions de francs par an et un décrochage de 26minutes atteint les 20millions de francs. Il ne reste plus qu'à attendre la réaction du CSA, pris en étau entre des télévisions locales qu'il préférerait ne pas voir éclore et des décrochages dans lesquels il refusait toute coupure publicitaire, même nationale.

Envoyer par mail un article

M6 reprend la guerre en local

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies