Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CINÉMA

De la publicité au long métrage

19/02/1999

Le 24février, sortira Hygiène de l'assassin, le premier long métrage de François Ruggieri, «librement trahi» du roman d'Amélie Nothomb. C'est l'occasion pour ce producteur et réalisateur de publicité de faire le point sur ses différents métiers.

Après vingt ans de production au sein de TSF et la réalisation de publicités, pourquoi êtes-vous passé au long métrage? François Ruggieri. Tout en restant producteur, je voulais exercer un métier plus physique. C'est pourquoi je me suis lancé dans la réalisation. En quatre ans, j'ai réalisé trente films publicitaires, mais mon objectif a toujours été de tourner un long métrage. Comptez-vous abandonner la publicité pour vous consacrer au cinéma? F.R. Surtout pas! J'adore la publicité. Je la trouve drôle, intelligente. Elle laisse beaucoup plus de liberté qu'on ne le suppose à l'extérieur. Par ailleurs, c'est une excellente école pour soi, pour apprendre à travailler avec les autres, et un véritable laboratoire de recherche, pour les concepts, la photographie ou encore les effets spéciaux. En fait, aujourd'hui je serais incapable de choisir entre le cinéma et la publicité... Les critiques ont reproché à votre film d'être très influencé par votre parcours publicitaire... F.R. J'aime les images fortes, les couleurs vives... Comme je suis détenteur de 100% des droits, producteur, scénariste et réalisateur du film, je n'ai pas eu beaucoup de contraintes et j'ai pu m'amuser avec les images. C'est très étonnant qu'on me le reproche, car l'esprit de sérieux qui plane sur le long métrage français n'a pour effet que de l'appauvrir... Regardez les films étrangers, vous y trouverez une liberté de ton et d'images qui manque ici. Continuerez-vous votre activité de producteur? F.R. Bien sûr. L'année dernière, TSF a produit 25publicités ainsi qu'un long métrage. Nous avons réalisé 33millions de francs de chiffre d'affaires, dont 11millions pourHygiène de l'Assassin. Le film est déjà vendu dans tous les pays d'Europe, sans compter que le succès du livre, traduit en treize langues différentes, devrait doper sa carrière. Quels sont vos projets? F.R. J'écris actuellement mon deuxième long métrage. Ce sera une comédie adaptée d'une bande dessinée. Parallèlement, je continue les films publicitaires.

Envoyer par mail un article

De la publicité au long métrage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.