Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AUDIOVISUEL

La CLT-Ufa enterre la TV payante

28/05/1999

Finie la télévision payante. La CLT-Ufa change de stratégie au profit des chaînes gratuites et table sur une forte croissance de la publicité.

Rémy Sautter, le codirecteur général de la CLT-Ufa, n'en démord pas: l'avenir de la télévision gratuite sera faste.«La TV commerciale n'a rien d'un média mûr»,a-t-il martelé lors de la présentation des résultats du groupe, en s'appuyant sur les fortes progressions de RTL Television en Allemagne et de M6 en France.«Les dépenses publicitaires en Europe croissent deux à trois fois plus vite que le PNB des pays européens.»Et les perspectives sont encourageantes, notamment en France«où les dépenses publicitaires par habitant représentent la moitié de celles de l'Angleterre».En outre, à l'instar du groupe TF1, la CLT-Ufa ne craint pas la concurrence des chaînes thématiques.«Les publicitaires seront toujours intéressés par des médias de masse,reprend-il.Une chaîne généraliste recueillera toujours plus de recettes que plusieurs chaînes thématiques réalisant la même audience.»Bref, si la CLT-Ufa, avec ses vingt-deux chaînes de télévision et ses dix-huit stations de radio en Europe, accuse pour 1998 un résultat net part du groupe en perte de 14millions d'euros, ses dirigeants promettent«un résultat supérieur à 100millions d'euros l'an prochain».Après divers errements dans la télévision payante, la CLT-Ufa adopte donc une nouvelle stratégie centrée sur la télévision généraliste gratuite en clair, sans pour autant abandonner la radio.

Bientôt un site Internet

L'analyse du groupe n'épargne pas Canal+ ou BSkyB.«L'âge d'or de la pay TV est passé du fait du développement d'Internet»,souligne encore Rémy Sautter. Entre l'amélioration de la qualité des images animées diffusées sur Internet et la meilleure sécurisation des paiements,«il ne faut pas être grand clerc pour voir que les programmes payants sur Internet ne vont pas tarder à arriver».La plupart des chaînes du groupe, en particulier M6, travaillent d'ailleurs activement à la création d'un site. Par ailleurs, la CLT-Ufa considère le numérique hertzien comme une opportunité supplémentaire pour la télévision commerciale gratuite, qui sera associée à quelques canaux interactifs et à des chaînes thématiques à bas prix. Pour l'heure, le groupe entend se développer en Scandinavie, en Espagne et au Portugal. Il réfléchit également,«comme les groupes TF1, Kirch, Berlusconi ou Prisa»,à un éventuel rachat de certains groupes britanniques, en particulier Pearson. La CLT-Ufa connaît bien ce groupe, puisque les deux parties sont coactionnaires de Channel5 outre-Manche, de RTL Klub en Hongrie, et qu'elles possèdent une filiale de production commune.

Envoyer par mail un article

La CLT-Ufa enterre la TV payante

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.