Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

INTERNET

Recentrer le débat sur le coût

18/06/1999

Club Internet a décidé de tester cet été, auprès de 5000abonnés de la région parisienne, le forfait téléphonique Internet de 100F par mois pour 20heures de communication, sans attendre que l'ART parvienne à convaincre France Télécom de le mettre en place chez tous les opérateurs. Fabrice Sergent, directeur général de Grolier, s'explique. France Télécom n'a pas caché à l'ART sa réticence de voir les fournisseurs d'accès qui ne passent pas par son réseau bénéficier de ce forfait. Pourquoi vous précipitez-vous ? Fabrice Sergent. Nous voulons recentrer le débat sur le coût des communications locales qui est le principal frein en France à l'explosion d'Internet. Aux États-Unis, tout est forfaitisé et les internautes restent en moyenne 30heures par mois sur le Web, pour 10heures en France. Ce paiement à la durée est une épée de Damoclès au-dessus de la tête de l'internaute. Du coup, celui-ci restreint son temps de connexion. Je suis convaincu que le forfait peut faire décoller Internet, la publicité en ligne et le commerce électronique. Nous allons donc tester un forfait à 177F TTC par mois incluant l'abonnement de 77F à Club Internet et 100F pour 20heures de communication, ce qui divise par trois le coût de la facture téléphonique. Les abonnés paieront tout à Club Internet. Pourquoi commencez-vous par un test ? F.S. Comme vous le soulignez, France Télécom conteste la recommandation de l'ART que nous soutenons. Nous prenons donc le risque que la réglementation ne suive pas, mais nous tentons par cette action de faire évoluer le marché. Si France Télécom refuse d'appliquer son forfait aux opérateurs privés, nous maintiendrons le principe du forfait, mais son tarif sera bien sûr revu à la hausse. Nous testons également pour évaluer le temps passé sur le Web par les internautes et positionner au mieux le forfait. Votre partenariat avec Kertel est-il définitif ? F.S. Nous nous sommes associés à l'opérateur télécoms de Pinault/Printemps/ Redoute pour ce test de juillet-août. Mais nous sommes en discussion avec l'ensemble des opérateurs, dont France Télécom... Quelle est votre position sur les formules d'abonnement gratuit à Internet ? F.S. Nous n'irons pas sur ce terrain. L'abonnement gratuit est une opération de séduction marketing, qui marque la volonté d'opérateurs arrivés tardivement d'entrer sur le marché, en offrant un an gratuit. Ce modèle est événementiel et ne répond à aucune logique économique, car France Télécom ne reversera pas une partie des communications téléphoniques. En revanche, nous lancerons à la rentrée une offre sans abonnement de type kiosque, c'est-à-dire tarifée à la minute.

Envoyer par mail un article

Recentrer le débat sur le coût

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.