Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FOURNISSEUR

L'Internet gratuit persiste et signe

20/07/1999

Les offres d'accès gratuit permettent aux groupes Arnault et Pinault d'entrer dans la course, face à France Télécom, Vivendi et Lagardère.

S'il est trop tôt pour mesurer le poids que représentera à terme l'accès gratuit à Internet en France, il est bel et bien en train de chambouler le paysage et de perturber les opérateurs historiques, qui ont fondé leur modèle sur l'abonnement payant. Infonie a lancé en gratuit Lokace Online. Le leader Wanadoo/France Télécom (plus de 750000abonnés) a baissé son tarif mensuel de 95 à 75F et propose six heures de connexion pour 45F. Seuls AOL/ Vivendi et Club Internet/Lagardère ont opté pour un discours défensif et restent respectivement à 95 et 77F par mois. Jusqu'à quand? Ils misent sur la qualité de leurs services, se concentrent sur le forfait téléphonique Internet (100F/20h) et l'offre ADSL de haut débit, qui sera disponible avant la fin 1999. Deux types d'offres gratuites tentent de prendre des parts de marché: celles qui proviennent d'opérateurs ad hoc dont le business plan est fondé sur les reversements téléphoniques, l'e-commerce et la publicité; et celles proposées par des marques pour fidéliser leur clientèle, comme Fnac.net (groupe Pinault), qui aurait 40000abonnés, VNU ou le Crédit maritime mutuel. Leur prestataire, Internet Télécom, serait en négociation avec le Crédit agricole et Conforama (groupe Pinault) qui distribue actuellement les kits de World Online.

De nouveaux annonceurs TV

Parmi les providers ad hoc, Liberty Surf (groupe Arnault/Kingfisher) se dégage du peloton avec plus de 150000utilisateurs déclarés. Son kit est distribué par Darty, Séphora, But et bientôt Castorama. Le rachat de l'annuaire Nomade.fr (pour 120MF, dit-on) pour développer un portail de contenus et de services, et la création d'Europ@web, un fonds de 3,3MdF, prouvent la détermination de Bernard Arnault, le Pdg de LVMH.«Notre modèle est fondé pour 80% et à parité sur les reversements téléphoniques et le commerce électronique,indique Carole Liscia, directrice du marketing et de la communication.20% proviendront de la publicité. Le retour sur investissement est prévu dans deux ans.»Liberty Surf, qui consulte actuellement plusieurs agences de publicité, dont la sortante FKGB, investira 10MF en bannières jusqu'en décembre et davantage en campagne plurimédia (TV, affichage, radio, presse). Free.fr (groupe Iliad) a déjà communiqué en télévision avec Leo Burnett Paris en juillet, et prévoit deux autres vagues cet automne, pour un budget de 12MF bruts. Free.fr, qui annonce 100000utilisateurs, prévoit d'investir 100MF et d'entrer en Bourse à la fin de l'année. Plus discret, Freesurf (FreeUK) a lancé un spot TV signé Oko sur M6 et Canal+. De son côté, World Online France, qui compte Bouygues et TF1 parmi ses actionnaires et Intel au sein de sa maison mère hollandaise, s'installe définitivement sur le créneau du gratuit (plus de 70000utilisateurs indiqués). Distribué par Géant/Casino et Continent, Freesbee qui est le seul à avoir opté pour une solution de call-back et un système de facturation interne pourrait voir son modèle remis en cause par une décision de l'ART, qui va prochainement imposer à France Télécom de facturer pour le compte d'un tiers. Les providers se réjouissent de cette décision comme de celle qui a fixé le tarif d'interconnexion à 3,8centimes la minute. Ils redoutaient sa baisse, ce qui aurait réduit d'autant la part qui leur est reversée. Au contraire, ce tarif semble encourager certains providers, comme Liberty Surf et Free.fr, à devenir eux-mêmes opérateurs télécoms alternatifs sur la boucle locale. Dallas ne fait que commencer...

Envoyer par mail un article

L'Internet gratuit persiste et signe

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

OKO