Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MESURE D'AUDIENCE

CESP: les tourments de la certification

20/02/1998

«Beaucoup plus difficile et plus compliqué qu'on ne l'imaginait.»Telle est en substance la conclusion du collège Internet du CESP, chargé d'auditer cinq outils de mesure du trafic sur le réseau, qui vient de rendre public ses tests. La base de comptage retenue a été celle des pages vues, qui comprend les pages totalement téléchargées sur l'ordinateur client, mais aussi les pages vues sur site (pages comptabilisées sur le serveur) et hors site (page provenant d'un stockage intermédiaire). Les tests ont été réalisés entre le 25novembre et le 5décembre 1997 en laboratoire, à partir d'un site et d'un moteur de recherche ad hoc«afin de permettre de pousser au mieux les outils»,explique Hélène Haering, directrice d'études au CESP. Cinq opérateurs participaient aux tests: Médiangles avec l'outil Clickstream, Compuserve avec Webtrends, Lokace/AS Tech avec ActiveStats, France Cybermédia avec Adsuite Certifier et la Sofres/Intuisys pour Webmeasure. Il ressort que les«outils ne sont pas directement comparables»et que les«résultats dépendent à la fois du site de mise en oeuvre et de la manière dont les outils sont installés et dont l'utilisateur se connecte».

Deux familles d'outils

Dans ces conditions, on aurait pu craindre que le CESP rende les armes. Pas du tout.«Le CESP a certifié par un label quatre outils sur cinq»,indique Hélène Haering, qui reste discrète sur les heureux élus. Le collège a par ailleurs identifié deux familles: une famille «côté serveur» (Clickstream et Webtrends) qui semble plus robuste et une famille «côté client» (les trois autres outils). Globalement,«les outils sont stables et les résultats proches»,précise Hélène Haering, mais la mesure n'est pas simple et aucun outil ne sait mesurer la page réellement vue ni même affichée.«Il peut y avoir des pertes d'information, mais aussi des échanges en trop.»A manipuler donc avec précaution. La conclusion se veut cependant résolument positive:«La mesure du trafic sur l'Internet peut être connue avec une marge d'erreur maîtrisable assez proche de celle de la mesure d'audience des médias classiques»,affirme Hélène Haering. On ne demande qu'à la croire...

Envoyer par mail un article

CESP: les tourments de la certification

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.