Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Les enchères sont ouvertes

17/09/1999

L'idée de France Télévision de vendre l'espace publicitaire par adjudication fait son chemin. Quelques points restent à régler.

Ils y étaient tous. Le 8 septembre, les représentants des principales instances de la publicité étaient réunis à France Télévision Publicité pour discuter avec Philippe Santini, le directeur général de la régie, de la prochaine mise en place d'un système de vente d'espace par adjudication (voirStratégiesPremier ministre, et la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) avaient été conviés pour une ultime grande confrontation avant la présentation officielle et en grande pompe du mécanisme, le 22 septembre prochain. Plusieurs lignes fortes sont apparues. En premier lieu, France Télévision, critiqué sur le plan juridique par quelques-uns, semble avoir bien verrouillé son affaire. À tel point que le SJTI et la DGCCRF n'y trouveraient rien à redire.« Du côté gouvernemental, il semble y avoir un accord fort », en déduit l'un des présents. En fait, seule l'UDA aurait émis des réserves, compréhensibles en raison du réel risque d'inflation induit par ce système.

Une expertise forte

L'AACC et l'Udecam, pour leur part, ont témoigné d'une relative cohérence dans leurs observations. Sur le plan technique, elles ont ainsi demandé que le projet de France Télévision soit modifié pour empêcher toute spéculation des agences médias pour leur propre compte. Celles-ci devront donc toutes être dûment mandatées par un annonceur.« Notre objet est d'avoir une expertise forte et non d'avoir une image de spéculateurs », insiste Hervé Blandin, le président de l'Udecam. Autre point d'achoppement : la fixation d'un prix de réserve sur les spots mis en vente. Autrement dit, les intervenants refusent le principe selon lequel France Télévision Publicité peut retirer des spots de la vente si le prix maximal est jugé insuffisant. Pour Jacques Bille, vice-président de l'AACC,« le marché doit pouvoir jouer dans les deux sens ». Enfin, tous semblent souhaiter que ce système reste expérimental et soit testé dans un premier temps.

Envoyer par mail un article

Les enchères sont ouvertes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.