Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION

Les tarifs restent raisonnables

29/10/1999

La limitation de la publicité sur France Télévision, à partir du 1er janvier, ne conduit pas les régies des chaînes hertziennes à révolutionner leurs conditions générales de vente pour l'an 2000.

Selon un rite désormais classique, les régies des chaînes de télévision ont remis ensemble, le 27octobre, leurs conditions générales de vente (CGV) à l'Union des annonceurs pour l'an 2000. Premier constat: la réduction de 12 à 10minutes de la durée de la publicité par heure glissante sur France Télévision, qui prend effet le 1er janvier prochain, n'a pas d'influence directe sur leurs conditions commerciales. Les chaînes privées ne semblent pas croire à cette manne nouvelle, estimée officiellement par le ministère du Budget à 1,4milliard de francs. Mieux, en dépit d'une fin d'année 1999 marquée par un fort encombrement publicitaire, les augmentations de tarifs restent modérées. En revanche, les annonceurs et leurs conseils sont prévenus: le coût du GRP se calculera désormais en euros. À TF1 Publicité, où l'on constate que les trois principaux objectifs de 1999 -arrivée de nouveaux annonceurs (173 à fin septembre), désaisonnalité et progression des secteurs sous-investisseurs- ont été atteints, Claude Cohen, directrice générale, compte«évoluer dans la continuité». Le mode de calcul des dégressifs reste quasi identique à celui de 1999. Deux exceptions notoires: l'arrivée d'une prime «millenium» récompensant les annonceurs les plus fidèles et une incitation supplémentaire à être présent à la fois dans les deux périodes creuses (janvier-février et juillet-août). Confrontée à l'encombrement publicitaire, la régie crée par ailleurs une nouvelle prime de fiabilité, pour encourager les annonceurs qui respectent leurs demandes initiales. Sur le versant des tarifs, l'augmentation sera de l'ordre de 5 à 6% sur le premier quadrimestre 2000. Enfin, la régie isolera l'année prochaine en pied de facture les taxes diverses auxquelles elle est assujettie, pour les rendre plus lisibles.

Amélioration des dégressifs

Pour 2000, ce sont en fait les CGV de France Télévision Publicité qui sont les plus attendues. En raison de la contraction de l'offre publicitaire, la régie choisit de mettre en avant ses périodes et ses tranches horaires les plus creuses, en améliorant ses dégressifs.«Nous ne voulons pas nous laisser marginaliser par les autres», indique son directeur général, Philippe Santini. Globalement, les CGV ne changent donc pas. Et les tarifs non plus. Néanmoins, la gamme Mozaïk voit arriver deux nouveaux modules: Unik pour un écran monospot et Géographik pour être plus proche du marché régional. Par ailleurs, Panoramik laisse sa place à Générik, un produit plus qualitatif sur le parrainage. En réalité, les seules augmentations de tarifs concernent la gamme Mozaïk et l'offre Cinep mise en vente par adjudication (cette dernière se comprenant hors CGV). Celle-ci comprend 169écrans pour le premier quadrimestre. Pour l'année, 600millions de francs d'espace publicitaire seront concernés, prévient la régie, qui estime d'ores et déjà que la hausse de ces écrans devrait osciller entre 5 et 10% par rapport à l'espace classique. M6 Publicité, de son côté, ne présente aucune révolution, si ce n'est la suppression de sa remise de part de marché annuelle, qui demeure exclusivement sur les cinq mois creux de l'année.«Nous mettons l'accent sur le volume», souligne Catherine Lenoble, la directrice générale de la régie. Les tarifs de la chaîne progressent de 5% en moyenne sur janvier-avril,«mais le coût du GRP reste identique à celui de 1999», assure Jean Golvan, le directeur marketing. Canal+, enfin, crée deux tarifs distincts pour deux types de cibles différentes. La régie instaure aussi un système de priorité de programmation et s'engage à reverser l'intégralité des remises en cours d'ordre.

Envoyer par mail un article

Les tarifs restent raisonnables

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.