Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TÉLÉVISION NUMÉRIQUE

TPS renforcé par le retrait de la CLT

27/02/1998

Albert Frère a réussi sa sortie de TPS. L'avenir du bouquet numérique en est renforcé. Du moins, à court et moyen terme.

Le scénario de sortie de la CLT-Ufa de TPS était écrit depuis le mois de décembre dernier. Mais sa mise en scène aurait été différée par le souhait de Patrick Le Lay de voir s'établir un partage dans lequel TF1 aurait détenu 34% du bouquet, France Télévision Entreprises 33% et autant pour Suez-Lyonnaise avec M6. Finalement, les 20% détenus par la CLT-Ufa ont été acquis selon un autre schéma, conformément aux statuts de TPS: le sous-groupe, constitué de Suez-Lyonnaise et M6, prioritaire pour la reprise de cette participation, se l'est partagée respectivement à hauteur de 15% et 5%, pour un montant global de 395millions de francs, dettes financières et décote minoritaire incluses. Désormais, l'actionnariat du deuxième bouquet numérique français se partage donc en quatre parts égales entre TF1, France Télévision Entreprises, M6 et Suez-Lyonnaise.

Plus de 357 millions de francs de plus-value brute

Ce léger retard dans la conclusion de l'accord aura en tout cas permis à TPS de vivre sa première péripétie capitalistique de façon sereine. Autrement dit, si Albert Frère, co-actionnaire de la CLT-Ufa, avait décidé de mener à bien son désengagement ne serait-ce que six mois plus tôt, les analystes financiers y auraient sans doute vu le signe d'une mauvaise santé du bouquet. À l'inverse, en finalisant son désengagement le 20février, au lendemain de l'annonce d'un déficit de 470millions de francs, le groupe germano-luxembourgeois ne donne pas l'impression d'effectuer un départ «sanction», mais un retrait destiné à financer son déficit, dû à son engagement dans Première en Allemagne et dans Channel5 en Grande-Bretagne. Le communiqué de la CLT-Ufa ne précisait-il pas, au soir du 20février, que cette opération allait créer dans ses comptes«une plus-value brute avant impôts de 2,2milliards de francs luxembourgeois en 1998»,soit plus de 357millions de francs français, alors même que le groupe prévoit 1,3milliard de francs français de pertes pour cette même année? Au-delà de cette opération financière suffisamment astucieuse pour ne pas affecter TPS, il reste à connaître le prochain épisode. Avec quatre actionnaires à parts égales, le leadership de TF1 se trouve quelque peu dissous. Pourtant, certains observateurs s'interrogent sur la logique du groupe Suez-Lyonnaise à rester dans le bouquet numérique à moyen terme. Si une telle éventualité prenait forme, il y a tout lieu de croire qu'une fusion avec CanalSatellite reviendrait à l'ordre du jour.

Envoyer par mail un article

TPS renforcé par le retrait de la CLT

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.