Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CONCURRENCE

France Télécom montré du doigt

26/11/1999

Les plaintes contre France Télécom pour abus de position dominante se multiplient au Conseil de la concurrence.

Y aura-t-il en France une affaire du type Microsoft, avec France Télécom au banc des accusés? Il faut dire que les plaintes pour abus de position dominante se multiplient au Conseil de la concurrence (Bouygues, Phototelem, AOL et Cegetel, Club Internet, etc.). Il est reproché à France Télécom, qui possède malgré la déréglementation un quasi-monopole sur le téléphone fixe, d'en profiter pour favoriser ses offres télécoms et Internet. En général, les plaignants réclament des mesures conservatoires. La plainte de Club Internet, déposée le 18novembre, est une action au fond. Alors que Wanadoo fête son million d'abonnés, Club Internet, qui en affiche 300000, demande au Conseil de faire cesser les pratiques anti-concurrentielles et déloyales de France Télécom.«Comment Wanadoo a-t-il pu en dix-huit mois multiplier par dix ses abonnés et Club Internet et AOL par deux, c'est-à-dire au rythme du marché?»interroge Fabrice Sergent, DG de Grolier interactive.«Grâce à la qualité de nos services et la fidélité de nos clients,répond Nicolas Dufourcq, directeur de la division multimédia de France Télécom.Nos concurrents souffrent de la guerre des prix qu'ils ont déclenchée, alors ils nous accusent, c'est plus facile.»Certes! Reste que le groupe présidé par Michel Bon devra bien répondre des accusations lancées par la filiale du groupe Lagardère.

Une affaire pour la Cnil?

Club Internet réclame la transparence des dépenses de Wanadoo, convaincu que France Télécom favorise son opérateur Internet en faisant sa promotion sans refacturer.«C'est faux, Wanadoo achète toutes les prestations de sa maison mère»,affirme Nicolas Dufourcq.«Mais à quel coût?renchérit son concurrent.Comment refacturer un réseau national de plus de 600agences, consacrées exclusivement à la promotion de Wanadoo et d'Itineris et 700commerciaux chargés de prendre des abonnements via le 1014 et le 1016?»Club Internet demande que la fin du monopole s'applique aux agences commerciales de France Télécom, qui doivent, selon lui, proposer toutes les offres du marché. Il va plus loin: des témoignages d'abonnés ten- draient à prouver que les commerciaux de France Télécom les ont démarchés pour Wanadoo, en repérant sur leur facture de téléphone qu'ils étaient abonnés à Club Internet.«C'est interdit et les agents n'ont pas le temps de pratiquer ce genre de tri,se défend Nicolas Dufourcq.Si cela s'est vraiment produit, c'est une bavure qui mérite sanction.»Et une affaire dont la Cnil pourrait s'emparer pour violation de la vie privée...

Envoyer par mail un article

France Télécom montré du doigt

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.