Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Smart

L'éveil chinois

08/10/2015 - par Maxime Garrigues, directeur général de X-Prime

Dans l'internet des objets aussi, la présence de la Chine n'a plus rien d'anecdotique, rappelle Maxime Garrigues dans sa chronique mensuelle pour Stratégies. Xiaomi, Huawei, Wiko...ces marques représentent une réelle alternative aux géants du secteur.

«Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera.» Phrase prophétique prononcée pour la première fois par Napoléon sur l’île de Sainte-Hélène en 1816. Presque deux cents ans plus tard, l’Histoire lui a donné raison, y compris en ce qui concerne le marché des objets connectés! La présence des marques chinoises n’a en effet plus rien d’anecdotique. Parfois mal aimées et très souvent sous-estimées, ces marques ne se limitent plus au rôle de simple copieur de produit technologique. Elles se distinguent désormais par la qualité de leurs produits et représentent aujourd’hui une réelle alternative aux géants bien connus du secteur.

 

Xiaomi, l'Apple chinois

 

L’un des acteurs les plus emblématiques de cette offensive chinoise est sans conteste Xiaomi. Surnommée l'«Apple chinois », la marque est née à Pékin en 2010 et n’a cessé de croître depuis. Sa croissance est telle qu’elle lui permet - Uber mis à part - de revendiquer le titre de la start-up ayant connu le démarrage le plus fulgurant de l’Histoire. La valorisation de l’entreprise atteint aujourd’hui des sommets, à plus de 46 milliards de dollars. Fort de son succès dans les mobiles, Xiaomi distribue aujourd’hui une gamme d’objets connectés dont deux trackers d’activités que sont le Mi Band et le Amazfit. Disponible depuis le 17 septembre, ce dernier est technologiquement irréprochable si on le compare à la concurrence et propose en sus un vrai parti pris design. Il ne s’agit pas d’une simple copie, mais d’une vraie nouvelle proposition faite aux consommateurs. Bien évidemment, son prix de vente n’est pas en reste. Il est le moins cher de sa catégorie.

 

Huawei et sa montre

 

Autre acteur remarquable, Huawei. Historiquement présente sur le segment BtoB, l’entreprise a, depuis 2011, démarré son offensive auprès du grand public à grand renfort d’investissements publicitaires. Le plus massif, ou du moins l’un des plus visuels est son sponsoring de l’équipe du Paris Saint-Germain, dont elle est l’un des partenaires principaux. Côté produit, cette année a été décisive pour la marque. Elle a présenté au Mobile World Congress de Barcelone sa première montre connectée, la Huawei Watch. Là encore, il ne s’agit pas d’une simple copie. Un design «classique» inspiré par les plus grandes montres, un système d’exploitation qui utilise Android Wear (désormais aussi compatible avec IOS d'Apple) et une capacité de personnalisation quasi infinie, à l’aide de cadrans et autres bracelets. L’avis des spécialistes est unanime. Le produit est remarquable, peut-être même le meilleur de cette fin d’année. Le prix est, là encore, très raisonnable.

 

Wiko, la marque française qui n’en est pas une

 

Wiko Mobile est le dernier protagoniste de cette offensive. Filiale à 95% du chinois Tinno, la marque a pour particularité d’avoir été créée en 2011 à Marseille, et n’hésite pas à revendiquer son attachement à notre beau pays. Ainsi, à l’occasion de la Coupe du monde du rugby et lors des matchs des Bleus, Wiko n’a pas hésité à offrir des coqs aux différentes rédactions, afin de faire parler d’elle. Sa dernière campagne était signée «CocoWiko». La marque s’appuie sur l’expertise de producteur de mobile de sa maison mère et distribue activement ses produits en profitant de l’explosion du marché des smartphones vendus sans abonnement. L’argument de vente est, bien évidemment, un rapport qualité/prix imbattable. Trois ans seulement après sa création, Wiko s’est hissée à la deuxième place du secteur, juste derrière le mastodonte Samsung.

 

Réveil progressif

 

Ce réveil n’a rien de brutal, il est plutôt progressif. Xiaomi, Huawei, Wiko: ces marques proposent, certes, des alternatives intéressantes, mais sur des segments d’entrée ou de milieu de gamme. Le succès fulgurant du nouvel Iphone 6S sur le marché chinois nous l’a démontré. Il reste encore du chemin à parcourir. Nous voilà toutefois avertis, les acteurs chinois sont en ordre de bataille, et chaque année qui passe les rapproche de leurs objectifs.

Envoyer par mail un article

L'éveil chinois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.