Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Pragmatisme

18/09/2008 - par Duchemin (duplanning@gmail.com)

Quand on évoque les produits pour la douche dans la pub, il n'est pas rare que la scène se passe en Provence. Une région plus évocatrice de sensualité, sans doute, que le Nord-Pas-de-Calais. Et quand on s'appelle Le Petit Marseillais, on a encore moins de raisons de vouloir s'y soustraire. La scène se passe donc sous un oranger. "Tu vois Martin, cette odeur, ça me rappelle la première fois que j'ai rencontré ta maman. C'est sous un oranger que notre amour est né et, depuis ce matin, ce parfum est toujours resté gravé dans ma mémoire....", raconte le père avec lyrisme et nostalgie à son fils. "Eh bien moi, ça me rappelle la salle de bain", lui répond son rejeton avec un pragmatisme aussi soudain qu'inattendu.

La chute est sévère. Hier, on racontait aux enfants de belles histoires pour les faire rêver à partir des produits de la vie quotidienne. Aujourd'hui, ce sont les adultes qui éprouvent le besoin de se raconter des histoires. Faut-il y voir la conséquence de plusieurs décennies de pubs qui auraient fini par vacciner les plus jeunes contre les "belles histoires" du marketing? Ou bien le signe avant-coureur d'une maturité consommatoire teintée de cynisme et de pragmatisme? «Restez nature», nous suggère Le Petit Marseillais en signature. Voilà bien ce qui compte, en effet. Et peu importent les conséquences pour les marques.

Envoyer par mail un article

Pragmatisme

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.