Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

À l’affiche

18/09/2008 - par Olivier Mongeau

Donc, comme ça, Rupert Murdoch veut vendre ses panneaux d'affichage à Decaux & Fils. Aux dernières nouvelles, l'affaire serait conclue en numéraire et en actions. Résultat: ce grand philanthrope de Murdoch va permettre à JCDecaux de devenir numéro un mondial de la publicité extérieure devant Clear Channel. Cocorico! Une entreprise française leader mondial, ça se fête. Au nez et à la barbe d'une société américaine, remettez-nous ça. Un détail: Murdoch deviendrait au passage un actionnaire significatif de Decaux. Un loup australo-américain dans une bergerie française?

Les négociations Decaux-Murdoch seront dans tous les esprits au Grand Prix de l'affichage, qui a lieu cette année du 18 au 21 septembre. Manifestation créative au palmarès très attendu, c'est aussi un rendez-vous «business» rassemblant tout ce qui compte dans l'affichage français. Le sourire devrait être de rigueur, et pas seulement sur le visage de Jean-Charles Decaux qui, s'il n'est pas en train de sabler le champagne avec Rupert Murdoch, focalisera une fois encore l'attention.

Car l'affichage français se porte plutôt bien. À fin août, les investissements des annonceurs sont à +4%, dans un marché à +5,3%. C'est moins qu'Internet en valeur brute, certes, mais les afficheurs ont encore des arguments. Plusieurs de leurs gros clients sont de retour, de l'alimentation (+28%) aux télécoms (+20%) en passant par la distribution (+9%) – qui semble bien avoir déjà fait le tour de la télévision. Surtout, dans un contexte de fragmentation croissante des "occasions de voir", pour "jargonner" médiaplanning, l'affichage est peut-être le dernier média de masse. Ça fait une quinzaine d'années qu'on nous le serine, ça va bien finir par être vrai...

Envoyer par mail un article

À l’affiche

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.