Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Cassandre

05/03/2009 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef

Le pire est-il à venir dans la presse ? C'est malheureusement à craindre et, comme le note Bernard Poulet, rédacteur en chef à L'Expansion, dans La Fin des journaux (Gallimard, février 2009), «à force de dire qu'il ne faut pas jouer les Cassandre, on a fini par oublier que le problème n'était pas Cassandre (...), mais les Troyens, qui ne la croyaient pas quand elle leur annonçait la destruction de leur ville. Le déni de la réalité n'a pas empêché la mort de Troie, pas plus qu'il n'évitera la faillite des journaux.»

 

Donc, soyons clairs : les nouvelles en provenance des États-Unis sont alarmantes. Après le plongeon des recettes publicitaires papier depuis trois ans, la publicité sur Internet donne des signes de faiblesse. Selon IDC, elle chuterait de 5% au premier trimestre. Il s'agirait ainsi de «la première contraction des dépenses publicitaires en ligne depuis l'explosion de la bulle Internet en 2001». Et la situation pourrait être «pire» au deuxième trimestre.

 

Une surprise ? Pas exactement. Au quatrième trimestre 2008, la bonne tenue des mots-clés (+10%) avait pu faire illusion et masquer le plongeon des bannières et des annonces classées en ligne, respectivement à -7% et -18%, selon IDC. Un coup d'arrêt bien évidemment lié à la rude crise économique.

Cette récession en ligne est-elle réellement funeste pour des journaux qui, aux États-Unis comme ailleurs, s'accrochent au Net comme à une bouée ? Attendons. Comme beaucoup, IDC anticipe, pour le secteur numérique, un début de retournement à la mi-2009, mais pas selon un modèle en «U» : le rebond ne serait donc pas aussi rapide que la chute. Et de parier que «la pression économique sur les marketeurs va accélérer leur migration vers la publicité en ligne». À quelque chose malheur serait donc bon. Mais tant pis pour les autres.

Envoyer par mail un article

Cassandre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.