Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

«Havas affiche une croissance organique en chute de 8,4% au premier trimestre.» Cette information, relayée telle quelle dans Stratégies Newsletter du 18 mai, a fait réagir un de nos lecteurs, qui s'est empressé de nous envoyer un courriel amusé: «Des croissances en chute, on aura tout vu dans ce monde de fou!»

Bien vu, effectivement. Une croissance en chute, c'est tout bonnement «une baisse», un mot qui existe dans la langue française, et que l'on avait fini par oublier, tout occupés que nous sommes à jouer les chefs de gare sur Outlook, notre logiciel de messagerie en surchauffe.

À notre décharge, il faut reconnaître que la communication d'entreprise dans laquelle nous baignons ne supporte pas certains mots. Le verbe «baisser» est l'un d'entre eux, même si la crise a le mérite de faire tomber certains tabous.

Minimalisme

Ainsi, les fans de la presse internationale ont remarqué que la nouvelle formule de Newsweek, présentée cette semaine, s'accompagne d'une stratégie qui va consister à faire passer sa diffusion de 2,6 millions à… 1,5 million d'exemplaires d'ici à janvier prochain, selon l'AFP. En d'autres temps, on imagine les réactions à une telle profession de foi. Mais voilà… Avec la crise de la presse et la révolution d'Internet, tout est possible: «Nous allons nous concentrer sur un public réduit, plus fervent», explique-t-on au journal, où l'on veut mettre fin à la course dispendieuse à l'abonné pour l'abonné.

«Less is more», clamaient au siècle dernier les adeptes de l'architecture minimaliste. C'est toujours d'actualité en 2009, où les tenants de la «croissance négative» vont finir par nous faire croire que «more is less».

Envoyer par mail un article

Less is more

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.