Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Perse-picace

25/06/2009 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef

«La liberté sur Internet n'autorise pas à écrire n'importe quoi, n'importe comment, n'importe où.» Ce sont les derniers mots d'une tribune publiée mardi 23 juin dans Libération. Ses auteurs: Maurice Szafran et Martine Gozlan, respectivement directeur et rédactrice en chef du service monde de Marianne. S'il s'était agi de la conclusion d'un propos d'ordre général, elle n'aurait peut-être pas retenu l'attention. Seulement voilà: l'objet de cette tribune est… marianne2.fr, le site Internet de l'hebdo.

Au lendemain de l'élection présidentielle en Iran, ce site Web a publié un article minimisant l'ampleur de la fraude et accusant deux médias français, La Croix et Libération, qui dénonçaient les tricheries de Téhéran, d'être aveuglés par leur «occidentalisme». Dans Libé, les deux responsables de Marianne reviennent sur l'affaire et affirment avec force: «Cet article [publié sur marianne2.fr] est en contradiction radicale avec tous les reportages, récits, témoignages, analyses, éditoriaux publiés dans Marianne depuis douze ans déjà [...].»

Oui, disent-ils en substance, le site Internet de Marianne engage Marianne lui-même. Au-delà des débats internes à tous les médias (faut-il ou non des rédactions distinctes pour le Web et pour le papier? Quelles procédures de contrôle mettre en œuvre?), on doit garder à l'esprit qu'Internet n'est pas un infra ou un supramonde, quelque chose d'irréel, de virtuel. Oui, en somme, Internet est formidable, mais il peut être aussi dangereux. Une certaine idéologie libertaire peut conduire dans des impasses.

Vieilles lunes? Au moment où se rédige un décret qui pourrait aboutir à contraindre les éditeurs en ligne à modérer les commentaires a priori, ces questions sont plus que jamais d'actualité.

Envoyer par mail un article

Perse-picace

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.