Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Révolutionnaire

02/07/2009 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef

La crise de la presse est une crise de l'offre, du produit et de son prix, c'est entendu, mais c'est aussi une crise de sa distribution. Le bilan annuel d'activité des Nouvelles Messageries de la presse parisienne, les célèbres NMPP, est là pour le rappeler. Le montant des ventes au numéro ayant transité par cette société de distribution de presse, la principale en France, a atteint 2,56 milliards d'euros en 2008, contre 2,67 milliards en 2007, soit une diminution de 4,4% (les quotidiens ayant reculé de 5,4%, les magazines de 4,3% et les produits dits hors presse de 3,2%).

Après un premier semestre en baisse de 2,9%, l'activité s'est fortement dégradée au second avec un retrait de 5,9%. Les premiers chiffres sur 2009 montrent que le bout du tunnel n'est pas en vue: sur les 5 premiers mois de l'année, c'est-à-dire à fin mai, la tendance négative s'accélère encore avec une baisse des ventes d'environ 10% en moyenne. C'est la première fois que le secteur subit une baisse à 2 chiffres. Triste record.

Comment rebondir? Le président du conseil de gérance des NMPP, Jean de Montmort, a sa réponse: «Pour accroître les ventes de la presse, il faut la rendre plus accessible et donc développer le réseau. Cela n'est possible qu'avec le soutien et l'application des diffuseurs de presse», c'est-à-dire les kiosquiers, Relay et autres. L'an dernier, 98 points de vente ont été créés. Pour cette année, les NMPP visent 1300 points de vente supplémentaires. Une distribution soignée pour vendre ses produits, cela semble un truisme. Dans la presse, c'est une révolution.

Envoyer par mail un article

Révolutionnaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.