Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Panem et circenses

10/09/2009 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef

La chute des dépenses publicitaires aux États-Unis, c'est 10,3 milliards entre le premier semestre 2008 et le premier semestre 2009, selon une étude de Nielsen. Même en euros (7,2 milliards), c'est un chiffre qui fait mal. En pourcentage, le recul s'établit à 15,4% sur un an.

On s'en doute, quasiment aucun média n'est épargné. Les plus touchés sont les suppléments dominicaux de la presse locale (–45,7%) et les magazines locaux (–25,4%). La presse nationale ne s'en sort pas mieux, qu'il s'agisse des magazines (–21,2%), des journaux (–22,8%) ou des suppléments dominicaux (–22,4%).

En baisse aussi, mais de manière moins marquée: l'affichage (–14,9%), la radio (–9%), la télévision (–7%). Même Internet en prend pour son grade (–1%), Nielsen ne comptabilisant cependant pas les liens sponsorisés. Seule la télévision par câble enregistre une progression de ses revenus publicitaires (+1,5%).

Ce coup de froid est évidemment lié à la crise économique aux États-Unis et dans le monde. On ne sera pas surpris d'apprendre que le secteur automobile est celui qui a le plus réduit la voilure (–31,4%), même s'il demeure le principal annonceur (3,68 milliards de dollars, sur un total de 56,9 milliards). L'industrie pharmaceutique est elle aussi en forte baisse (–11,3%).

À l'inverse, certains secteurs ont augmenté leurs dépenses publicitaires dans les médias, comme la restauration rapide (+5,1%), l'industrie cinématographique (+1,7%) et la téléphonie mobile (+1,3%).

Nielsen souligne d'ailleurs l'envolée (+104%) des publicités pour les smartphones, à commencer par l'Iphone d'Apple.

Hamburger et entertainment, c'est la version contemporaine du «panem et circenses» de l'Empire romain.

Envoyer par mail un article

Panem et circenses

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.