Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Uniqlo au quotidien

06/10/2009 - par François Kermoal

Avez-vous remarqué le lancement incroyable d'Uniqlo, le «flagship» parisien de la marque de prêt-à-porter d'origine japonaise ? A voir la file d'attente qui s'étirait, le jour de l'ouverture, devant le magasin de la rue Scribe, à Paris, on n'imaginait pas les Français en peine de pouvoir d'achat.
A quoi attribuer ce succès ? A la spécificité de l'enseigne, qui vend des basiques bien adaptés à une époque fatiguée de «bling-bling» ? Certes, mais Uniqlo n'est pas seul à vendre des pulls au col en V ou des tee-shirts encapsulés. A la médiatisation du lancement ? La marque et ses conseils ont savamment orchestré un buzz très en amont, avec des techniques plus classiques de relations presse, sans parler du recours aux classiques égéries locales… Mais ce ne sont pas les premiers à l'avoir fait. A leur origine japonaise ? Cela joue certainement dans cet univers de «early adopters» de la mode où les Yamamoto, Comme des garçons, Issey Miyake et autre Kenzo ont depuis longtemps ouvert la voie. D'autant qu'Uniqlo a le mérite d'être beaucoup moins élitiste. Mais de là à s'imposer cent mètres de file d'attente…

Au risque de vous décevoir, il n'y a certainement pas de réponse précise à ce succès. Ou plutôt, il y a toutes celles citées précédemment, en y ajoutant la magie irrationnelle qui s'attache à une marque, ce petit côté sexy et «hype». Un exemple à méditer pour nos quotidien nationaux - ce doit être l'effet rue scribe -, indispensables (lire notre enquête page 10), mais parfois en décalage avec leur époque et leur public. A quand le Uniqlo du quotidien?

Envoyer par mail un article

Uniqlo au quotidien

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.