Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Habillage

15/10/2009 - par François Kermoal

Mais comment faisait-on avant ? Je veux bien entendu parler d'Internet, à la une de ce numéro 1561 de Stratégies. Comment faisait-on pour écrire des papiers et mener des enquêtes sans Google ? Comment faisait-on pour avoir des amis avant Facebook ? Comment faisait-on pour alerter l'opinion mondiale avant Twitter ? De même, comment faisait-on pour consommer ? Tiens, un exemple au hasard : comment faisait-on pour choisir sa voiture avant Internet ?

On achetait généralement des magazines, on essayait de se faire une opinion… Puis direction la concession la plus proche, où l'on passait commande. A quelques exceptions près, on passe encore par la case concessionnaire, mais tout a changé. Grâce à Internet, vous pouvez désormais configurer votre modèle, choisir sa couleur, sa motorisation, voire évoluer votre prochain véhicule, vérifier que le modèle qui vous intéresse à toutes les étoiles nécessaires question sécurité. Puis le reconfigurer à l'infini. Ça, c'est pour la partie, disons, ludique, assez banale aujourd'hui. Car là n'est pas le plus important. Ce qui compte, désormais, c'est l'avis du consommateur, que vous pouvez recueillir quasiment en temps réel. Il y a les accros, les râleurs… qu'il faut lire avant de valider son choix ou, au contraire, changer d'avis…

La décision d'achat est-elle plus facile? Je ne sais plus qui disait, pour illustrer les limites du progrès, qu'avec l'avènement du traitement de texte, pour chaque minute passée à écrire un mot, on en passait dix à choisir la bonne police de caractères… Les marques sont comme les mots du 21e siècle. Gare à ne pas se noyer dans l'habillage.

Envoyer par mail un article

Habillage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.