Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'Ania trouve l'addition salée

20/11/2009 - par Delphine Masson

Du ketchup dans le café, des céréales sur un œuf, une barre chocolatée pour frire des pommes de terre… Les trois nouveaux spots de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) jouent les contrastes et l'effet de surprise pour inciter les Français à réduire leur consommation de sel, de gras et de sucre, qui ne sont pas toujours là où l'on pense (agence Euro RSCG C&O).

Pour l'instant, ils ont surtout irrité l'Association nationale des industries alimentaires (Ania). «Ces spots n'apportent aucune information nutritionnelle précise et ils dénigrent toute une catégorie de produits, lance son président, Jean-René Buisson. Si un produit est dangereux, qu'on le retire du marché, sinon expliquons que c'est la façon dont on le consomme qui pose problème.»

Que vont retirer les Français de ces spots censés renvoyer sur une «machine à décoder les aliments mystérieux» du site mangeretbouger.fr? L'Ania s'est décidée à mener l'enquête auprès du public, avec un post-test sur son niveau de compréhension et d'appréciation dont les résultats seront rendus public. Elle s'apprête par ailleurs à diffuser, début 2010, des programmes courts sur la nutrition et l'équilibre alimentaire mettant en scène des enfants espoirs ou champions dans leur domaine. On n'est jamais mieux servi que par soi-même…

Envoyer par mail un article

L'Ania trouve l'addition salée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.