Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Révolution

20/10/2005

Drôle de télescopage, qui est tout sauf innocent... Stratégies s'est intéressé cette semaine à la presse quotidienne régionale (lire l'enquête en page 6). Une presse en pleine mutation, selon l'expression consacrée : nouvelles formules, nouvelles expériences pour intéresser les jeunes, comme par exemple à Amiens... L'imprimé, plutôt malmené ces derniers temps, prend le train de l'innovation en marche.

Il y a urgence, comme en témoigne notre dossier hebdomadaire, consacré à des médias que l'on qualifiera de nouveaux : jeux vidéo, blogs et même téléphone, promis à un brillant avenir dans les stratégies des marques (lire en page 36). Maurice Lévy, le patron de Publicis, n'hésite pas à évoquer, pour le téléphone, et avec un certain sens de la formule, un « 1789 de la publicité ». Il n'a pas tort, car tous les médias sont concernés : la télévision, la radio, mais aussi des médias plus anciens, comme la presse, justement.

Le parallèle avec les quotidiens, dont le développement coïncide largement avec la Révolution française, est d'ailleurs assez criant. On en recensait quelque 218 dans l'Hexagone en 1789, mais plus de 387 l'année suivant la prise de la Bastille [cf. Jean-Marie Charon, La Presse quotidienne, éditions La Découverte]. C'était il y a un peu plus de deux siècles, et leur nombre a fondu depuis. Cependant, la presse n'a pas disparu avec la radio, qui n'a pas elle-même disparu avec la télévision... Mais ne pas s'adapter, ne pas innover, ou investir dans les nouveaux supports reviendra, pour la presse quotidienne, à signer son arrêt de mort.

Envoyer par mail un article

Révolution

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.