Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Manger tue

08/12/2005

Manger tue. » Les industriels de l'alimentation n'auront pas à apposer ce message sur leurs paquets de pâtes, mais ils ont eu chaud (lire l'enquête en p.6). Drôle de pays, qui ne sait résoudre ses problèmes de société qu'en accouchant de nouvelles lois. Mais comment faire autrement ? Il suffit de se promener, l'été, sur une plage, pour se rendre compte à quel point l'obésité est devenue un problème majeur chez les adolescents.

Encadrer la publicité alimentaire et la truffer de messages sanitaires permettra-t-il d'endiguer ce phénomène ? Il faut l'espérer, mais comment ne pas douter de l'efficacité de tels messages ? Pourquoi ne pas interdire, plutôt, ­certains aliments, s'il apparaît qu'ils sont dangereux pour la santé... Pourquoi le ministère de la Santé ne prend-t-il pas ses responsabilités ?

Les publicitaires, on le sait, ont toujours encouragé l'autocontrôle. En pure perte. Car pour gagner contre le tabac ou les accidents de la route, frapper les Français au portefeuille en augmentant le prix du paquet de cigarettes ou en multipliant les radars sur la route s'est toujours montré plus efficace que les meilleures campagnes de prévention.

La difficulté, avec la nourriture, est qu'il est impossible de la taxer comme les cigarettes. Quant à mettre un radar de contrôle sur chaque table familiale... En France, la bouffe est sacrée, le sujet presque tabou. Sans parler de ceux, toujours plus nombreux, qui ne mangent pas à leur faim, comme en témoigne la fréquentation des Restos du coeur. Faute de pouvoir taxer la nourriture, la publicité reste donc, une nouvelle fois, la seule à pouvoir être mise en cause. Il faut bien que quelqu'un paie.

Envoyer par mail un article

Manger tue

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.