Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le mouvement est désormais bien engagé : chaque jour qui passe voit Internet et les technologies numériques bousculer les médias traditionnels de façon impitoyable. La presse, dont on a beaucoup parlé ces derniers mois, n'est d'ailleurs pas la seule concernée par cette lame de fond. Prenez la radio : comment ne pas se poser de questions après la baisse d'audience de la dernière vague ­Médiamétrie (lire en page 22) ? La vogue des lecteurs MP3, I-Pod en tête, n'est certainement pas étrangère à ce recul, sans parler du podcasting, qui permet aux auditeurs d'écouter leur émission préférée quand ils le souhaitent. Ce n'est pas un hasard si les radios musicales sont celles qui ont le plus souffert.

La presse, la radio, la télévision et même l'affichage : aucun média n'est épargné. Tous sont concernés par les nouvelles technologies.

KR Media, qui vient de réaliser une étude sur la « simultanéité médias », c'est-à-dire la consommation de plusieurs médias en même temps, ne s'y est pas trompée. Dans son étude, rendue publique cette semaine, l'agence médias rappelle que selon Médiamétrie, 71 % des gens ­déclarent consommer plusieurs ­médias à la fois. « C'est comme allumer toutes les lumières en entrant dans la maison », explique-t-on chez KR Media. L'image est jolie mais aussi un peu inquiétante. Car les médias, qui doivent impérativement tenir compte de ces nouveaux modes de consommation, sont loin d'avoir tous trouvé le bon interrupteur.

Envoyer par mail un article

Cherchez l'interrupteur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.