Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

De plus en moins d'infos. » ­Pardonnez-nous ce titre un peu bizarre (lire en page 33) mais il a le mérite d'être clair : ce n'est pas parce que nous sommes bombardés d'informations que nous sommes bien informés. C'est même plutôt le ­contraire, ainsi que le confirme une étude sur les médias publiée par des chercheurs de l'université de ­Columbia, qui analysent notamment le fonctionnement de nouveaux fils d'infos, comme Google News.

Cette étude montre que nous sommes définitivement entrés dans l'ère du ­copier-coller, la multiplication des ­canaux entraînant non pas un accroissement du nombre d'informations mais l'inlassable ­répétition des mêmes sujets. Une dérive qui tend d'ailleurs à s'accélérer avec le développement exponentiel des blogs. Toute information, même la plus anecdotique, est susceptible d'être ­reprise partout dans le monde à la vitesse de l'éclair.

Dans la mesure où la consultation de ces sites est libre, ce n'est pas très grave, mais il faut aussi compter avec le bombardement quotidien auquel nous sommes soumis. Un journaliste de base, par exemple, reçoit en moyenne cent cinquante à deux cents courriels par jour, sans parler du courrier ­papier... Un volume dont il utilise, dans le meilleur des cas, 5 %, tout le reste alimentant invariablement ses poubelles, virtuelle ou réelle. Toute ­absence prolongée du bureau se transforme donc en cauchemar, le courrier s'accumulant. Ce n'est peut-être pas la mine, mais cela y ressemble furieusement. Et l'on peut se demander si tout message non lu dans les 24 heures ne gagnerait pas, finalement, à s'autodétruire automatiquement.

Envoyer par mail un article

Bombardement

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.