Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet : Gutenberg, le retour

01/02/2007 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef (omongeau@reedbusiness.fr)

Si la presse ne bouge pas, elle est condamnée. » Arnaud Lagardère l'a répété la semaine dernière pour justifier la restructuration de la branche médias de son groupe. Sans vraiment convaincre. Certains éditeurs ont abandonné les incantations et sont passés à l'action. En Grande-Bretagne, The Guardian a lancé récemment une édition en ligne gratuite mise à jour toutes les 15 minutes, disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Cinq thématiques sont proposées : actualités générales, international, économie, sport et médias. Pour accéder à ce service baptisé « G24 », il suffit de se connecter au site Web du Guardian, de télécharger un fichier PDF et... de l'imprimer (http://www.guardian.co.uk/g24). La vraie nouveauté est peut-être là. Imprimer, emporter et lire « où je veux, quand je veux ». Un paradoxe à l'heure des nouvelles technologies mobiles. Sans doute certains vont-ils considérer que cela fait quelque peu « old school ». Une coquetterie toute britannique, peut-être, que ce G24 lancé au sein d'un des groupes de presse les plus en pointe en matière de développement sur Internet... En tout cas, l'initiative du Guardian - en Espagne, El Pais a lancé un service similaire (http://24horas.elpais.com/pdf_general. pdf) - présente l'intérêt de sortir du débat un peu stérile « le Web va-t-il tuer la presse ? ». Et de démontrer que les deux peuvent parfaitement être complémentaires, le tout au service d'une information de qualité et pour le plus grand bénéfice des lecteurs. Cela va mieux en le disant.

Envoyer par mail un article

Le billet : Gutenberg, le retour

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.