Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet : Oxymore à la chinoise

08/02/2007 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef (omongeau@reedbusiness.fr)

MySpace prépare une version chinoise, une première page d'accueil annonçant un site en construction, selon l'AFP et Reuters. De prime abord, on se pince en se disant que cela fleure l'oxymore. On voit mal en effet le régime de Pékin tolérer que s'épanouisse sur la Toile une liberté d'expression qui est bafouée dans la « vraie vie ». Une liberté d'expression qui est au coeur de l'activité de sites communautaires comme MySpace, quoi qu'on pense par ailleurs de la qualité des «contenus» fournis par les internautes. Mais la liberté d'expression, les Murdoch (propriétaire de MySpace) et autres colosses des médias donnent parfois le sentiment de s'en soucier comme de leur première OPA. Ils ne sont pas les derniers à se soumettre aux exigences de Pékin. On n'a pas oublié que, dans un passé récent, Google et Yahoo ont accepté la censure imposée par les autorités chinoises en échange de leur entrée sur le marché. Pire : Yahoo est aujourd'hui accusé, comme il l'a déjà été à plusieurs reprises, d'avoir fourni les preuves nécessaires à l'emprisonnement d'un internaute chinois. Et pourtant... Et si ce MySpace chinois n'était pas une mascarade ? Rêvons un peu : la radio, puis la télévision furent d'efficaces dynamiteurs des régimes communistes dans l'ex-Europe de l'Est. Pourquoi les nouvelles technologies ne rempliraient-elles pas le même office en Chine ?

Envoyer par mail un article

Le billet : Oxymore à la chinoise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.