Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'information a été reprise par toute la presse : invitée, lundi 19 février, de l'émission J'ai une question à vous poser sur TF1, la candidate Ségolène Royal a attiré, selon Médiamétrie, 8,91 millions de téléspectateurs, soit 37 % de part d'audience, contre 8,24 millions de téléspectateurs (33 % de part d'audience) pour Nicolas Sarkozy, deux semaines plus tôt... J'ignore les conclusions qu'il faut en tirer sur le plan politique, mais sur celui de l'avenir des médias, j'en vois au moins une : la télévision, premier des médias de masse, a conservé toute sa capacité à attirer les foules. Et dire que certains entrevoient déjà, avec la montée en puissance des plates-formes vidéo en ligne (lire notre enquête en page 8), la fin de la télévision de papa ! Sans trop se mouiller, ce n'est clairement pas pour demain.

Quête de lien social

Paradoxalement, ce rendez-vous télévisuel a coïncidé, à quelques jours près, avec la suspension d'Alain Duhamel, trahi, si l'on peut dire, par une vidéo en ligne. On y voyait et surtout entendait le chroniqueur politique prendre parti, devant des étudiants, pour le candidat François Bayrou... D'un côté, près de 9 millions de téléspectateurs rassemblés autour du petit écran pour mieux nous signifier que la télévision continue, à la manière d'un feu de bois, à fonctionner comme un aimant chez des Français en quête de lien social. De l'autre, une vidéo anodine un peu tremblante qui circule à la vitesse de l'éclair et fait tomber l'une des plus célèbres plumes politiques. De l'infiniment grand à l'infiniment petit, la nouvelle guerre des images se dispute sur tous les fronts.

Envoyer par mail un article

Feu de bois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.