Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Alors, il vient, ce débat ? Je veux bien sûr parler d'un débat, un vrai, entre les candidats à l'élection présidentielle, ceux qui aspirent à nous gouverner pendant cinq ans. Un débat où l'on s'échange des arguments, où l'on confronte des idées, où l'on s'engueule, bref, où l'on se parle... En face-à-face, à deux ou à plusieurs, comme dans la vraie vie.

Jamais les moyens de communication n'ont été aussi développés, jamais les candidats n'ont eu à leur disposition autant de supports pour faire passer leurs idées. Combien de papiers n'a-t-on pas lus sur la puissance du média Internet ou sa capacité à recueillir les doléances des uns et des autres ? Et pourtant... rien, zéro. Pas le moindre débat contradictoire entre candidats à l'horizon. Il est bien là, le vrai paradoxe de cette campagne pour l'élection présidentielle. Il paraît que ce n'est même pas certain que l'on en ait un au second tour.

Paroles, paroles...

Pour l'instant, les observateurs en sont donc réduits à commenter le sondage du jour, c'est-à-dire à compter les pourcentages en plus et en moins pour X, Y et, plus récemment, pour Z. Un point de gagné par ci, un point de perdu par là... Pas franchement passionnant. À ce rythme, on trouvera bientôt amusant d'aller commenter des débats virtuels sur Second Life, ce nouveau monde un peu triste dont on parle tant.

Les experts affirment avec autorité que nous vivons dans la société de conversation. N'en croyez rien. Si on parle beaucoup, jamais on a aussi peu communiqué et cette campagne électorale est en train de nous en asséner, une nouvelle fois, la preuve.

Envoyer par mail un article

Des hauts et débats

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.