Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet : Avant-poste

05/04/2007 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef(omongeau@reedbusiness.fr)

Pour la première fois, les dépenses publicitaires en ligne ont dépassé celles dans la presse nationale l'an dernier en Grande-Bretagne. Selon les derniers chiffres de l'Internet Advertising Bureau (IAB) et de PricewaterhouseCoopers, elles ont franchi le cap des 2 milliards de livres sterling (2,016 milliards, précisément, soit 2,98 milliards d'euros). Cela représente une augmentation de 41 % par rapport à 2005 et une part du marché publicitaire de 11,4 % pour le Net, contre 10,9 % pour la presse nationale. L'écart est certes faible, mais il a valeur de symbole. Gageons qu'il continuera de se creuser. Globalement, dans un marché en faible croissance (+1,1 %), les investissements publicitaires dans les médias traditionnels ont d'ailleurs reculé de 2,9 % en 2006 outre-Manche.

La Grande-Bretagne fait aujourd'hui figure de poste avancé : la part de marché de la publicité en ligne n'est en effet, selon la moyenne mondiale établie par Zenith Optimedia, que de 5,8 %. Un chiffre qui passerait à 7 % cette année, 7,8 % en 2008 et 8,6 % en 2009. Savoir si, et quand, un pays comme la France (presque 10 % de part de marché pour Internet, selon l'IAB) rattrapera la Grande-Bretagne est une chose secondaire. Comme le confirment les chiffres britanniques, le Net chamboule la relation des marques aux consommateurs et dynamite l'industrie des médias et de la communication publicitaire.

Envoyer par mail un article

Le billet : Avant-poste

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.