Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet : « Pschitt »

19/04/2007 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef (omongeau@reedbusiness.fr)

Il n'y aura donc pas de débat sur Internet avant le premier tour de l'élection présidentielle, dimanche 22 avril. Il faut dire que l'affaire était mal engagée, Nicolas Sarkozy ayant d'emblée décliné l'invitation. Alors que François Bayrou n'a jamais varié, la valse-hésitation et, pour finir, le refus de Jean-Marie Le Pen puis de Ségolène Royal ont achevé d'enterrer le projet. Pourquoi cet échec ? Pour Carlo Revelli, d'Agoravox, l'un des initiateurs de ce « Web débat », une raison tient au « manque de pression exercé par les médias, notamment dans leur version papier ». Bref, si le buzz a fait « pschitt », c'est la faute du print ! Paradoxe dans le paradoxe : parmi les premiers signataires de l'appel en faveur d'un débat sur le Net figurent nombre de médias en ligne (20minutes.fr, lemonde.fr, lesechos.fr, liberation.fr, rmc.fr, marianne2007.info, france24.com)... L'un des « blogueurs influents » à l'initiative de l'opération, André Gunthert, de l'École des hautes études en sciences sociales, développe la même thèse : « Sans une forte pression médiatique, il était impossible d'imposer cet agenda aux équipes de campagne. [...] La blogosphère peut engendrer le buzz, mais ne peut le porter à elle seule à un degré efficace, au moins dans ce court laps de temps. » D'aucuns parleraient d'hommage du vice à la vertu.

Envoyer par mail un article

Le billet : « Pschitt »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.