Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le billet : Bonus/malus

04/10/2007 - par Olivier Mongeau, rédacteur en chef (omongeau@reedbusiness.fr)

Le « point bonus », ce point supplémentaire accordé aux équipes engagées dans la Coupe du monde de rugby lorsqu'elles s'imposent en ayant marqué au moins quatre essais, n'a pas bénéficié aux seuls Bleus, dimanche 30 septembre. La régie publicitaire de TF1 est elle aussi intéressée à la victoire. Ses tarifs sont évidemment indexés sur le parcours du XV tricolore. Jusqu'à présent, les dirigeants de TF1 Publicité peuvent se frotter les mains. Les annonceurs aussi, au premier rang desquels Adidas, Orange, Nike, Peugeot et Toyota. Les quatre matchs de poule des Français ont assuré à la Une des audiences très élevées (12,5 millions de téléspectateurs en moyenne) et des parts d'audience impressionnantes (55,6 % en moyenne). Un nouveau record devrait tomber samedi soir face aux All Blacks. Pour ce quart de finale, le tarif de base pour un spot de 30 secondes à la mi-temps est de 115 000 euros. Sans la participation de la France, il aurait été de 65 000 euros. Si les Bleus survivent à la déferlante néo-zélandaise et vont au bout de la compétition, le bonus pourrait se transformer en jackpot. Pour un spot de 30 secondes en mi-temps d'une finale avec la France, il faudra compter au moins 175 000 euros. Sans les Bleus, le tarif dévisse à 83 000 euros. On parlera alors plutôt de malus.

Envoyer par mail un article

Le billet : Bonus/malus

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.