Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

.

y est! Club Med a officiellement présenté sa nouvelle campagne, signée Publicis Et Nous. Au menu, de nombreux visuels en print, plutôt chics, pour exprimer le positionnement luxe du Club. La marque, on le sait, travaille désormais avec une agence qui a aussi pour client Hermès, et cela se voit.

Le Club s'est beaucoup cherché ces dernières années, si bien que chaque campagne est toujours très attendue. Mais allez savoir pourquoi, à chaque fois qu'une nouvelle campagne du Club sort, on pense - en tout cas pour les plus anciens - à celle de la fin des années soixante-dix, signée du créatif Olivier Bensimon, de l'agence Synergie. «Aimer», «Rêver»... Ah, le pouvoir du verbe! Quelle simplicité et quel impact. Pour tout dire, le Club a eu du mal à faire mieux depuis. Un peu comme s'il tournait perpétuellement autour de cette quête de bonheur sans jamais oser reprendre la pureté de son graphisme originel.

Public et créatifs en attente de changement

Bon, d'accord, dans la publicité, il n'y a rien de pire que la nostalgie, le syndrome du «c'était mieux avant». Mais le rythme des nouvelles campagnes s'accélérant, on va de plus en plus se poser la question de l'intérêt de changer trop vite certaines campagnes. Après tout, cela fait des

années qu'Absolute Vodka interprète son flacon, au risque d'en devenir prisonnier, d'ailleurs. La peur de lasser? Elle est légitime: le public est souvent autant en attente de changement que les... créatifs. Comment leur reprocher de vouloir eux aussi tuer leur père? Mais la publicité est comme la chanson : malheur à ceux qui ont la malchance de démarrer par un tube

Envoyer par mail un article

Un tube des années 1970

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.