Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Drôle d'ambiance à la Semaine de la publicité, qui s'achève ce jeudi au Palais de Tokyo, à Paris. Ses organisateurs ont eu beau ajouter « communication » et « média » dans son libellé, ce dont on y a le plus parlé, c'est encore et toujours de publicité ! Merci Monsieur le Président, dont l'annonce de la suppression de la publicité - justement - sur les chaînes publiques a alimenté toutes les ­conversations et toutes les extrapolations (lire en page 10). C'est aussi cela, la bonne communication, cette capacité à émerger au milieu du bruit, même si, en l'occurrence, on était davantage dans les relations presse.

En dix jours à peine, tout semble pourtant avoir été dit sur le sujet de la publicité à la télévision publique. Pour résumer, il y a les « pro » et les « anti ». Comme à une certaine époque, où la profession s'étripait autour du projet de loi Sapin. La pub n'en est pas vraiment sortie glorifiée.

Audience et contenus

Il faudra un jour se demander pourquoi son image, et celle des publicitaires, est aussi négative. Une particularité très française. Par méconnaissance de ce métier ? Il doit y avoir de cela. Car il faut bien le dire, ceux qui en parlent en mal sont ceux qui la connaissent le moins. Un peu comme ce mot « audience », lui aussi toujours diabolisé. « Sans pub, la télévision publique n'aura pas à se préoccuper de son audience », lit-on un peu partout depuis l'annonce de Nicolas Sarkozy. Ridicule, quand on sait que les journalistes TV sont les premiers à critiquer des audiences trop faibles, en se souciant comme d'une guigne des contenus. Vous les imaginez écrire demain : « On a compté deux téléspectateurs devant France 2 hier soir mais l'émission était vraiment excellente » ? Si la loi passe, les chaînes publiques ont vraiment intérêt à se ­désabonner de ­Médiamétrie...

Envoyer par mail un article

Ça sent le Sapin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.