Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Vous connaissez la dernière idée du ministère de la Santé ? Il envisage, ce n'est pas une blague, de supprimer totalement la ­publicité pour les produits alimentaires manufacturés sur toutes les antennes de télévision française entre 7 heures du matin et 22 h 30. Une brillante suggestion formulée la semaine dernière, lors de la consultation sur la lutte contre l'obésité sous l'égide de la Direction de la santé...

La publicité, source de tous les maux

Vous mangez trop ? C'est à cause de la publicité. Vous fumez comme un pompier ? La publicité. Vous roulez trop vite en voiture ? Toujours la publicité. Vos ­enfants sont insupportables ? La ­publicité. Les programmes de France Télévisions ne sont pas assez intelligents ? La publicité. La planète se ­réchauffe ? La publicité. Il vous semble parfois que vous avez un voile devant les yeux ? La publicité. Vous sentez de temps en temps des douleurs de tête ? La publicité. Vous éprouvez parfois des lassitudes dans tous les membres ? La publicité. Et quelquefois, il vous prend des douleurs dans le ventre, comme si c'était des coliques ? La publicité. Vous aimez à boire un peu de vin ? La publicité. Enfin, un petit sommeil vous prend après le repas, et vous êtes bien aise de dormir ? La p...

Nos Diafoirus de la politique devraient relire Molière. Car, à y réfléchir deux secondes, il a inventé la plus belle définition du mot « publicitaire » : malade imaginaire. Du Malade imaginaire à cet imaginaire malade qu'ils nous promettent, il n'y a qu'un pas, que Molière avait d'ailleurs résumé dans son savoureux échange entre Toinette et Argan : « Ignorantus, ignoranta, ignorantum ».

Envoyer par mail un article

Le malade imaginaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.