Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

C'est ce qui s'appelle être à côté de la plaque. Je veux parler de ce débat qui occupe quelques parlementaires au sujet des nouvelles plaques d'immatriculation, qui vont perdre leur numéro de département. Quel rapport avec la communication ? Aucun (quoique, tout est communication, n'est-ce pas ?) mais en même temps, elle dit tellement de choses, cette histoire de plaque, sur la difficulté à faire bouger notre pays, que ce soit en matière de communication ou d'autres sujets. Pensez... Même un banal numéro de plaque donne lieu à la création d'un collectif parlementaire ! Comme si ces députés n'avaient pas autre chose à faire.

Foire aux idées reçues

Et ne me parlez pas d'identité ou d'amour de son département. Avez-vous lu les arguments ? « Ça permet aux gens d'engager la conversation sur les parkings d'autoroute et ça occupe les enfants, qui jouent à reconnaître les plaques durant les longs trajets » ­ (Le Journal du dimanche du 20 avril). Je ne veux pas être désobligeant, mais j'ai l'impression qu'ils se trompent de madeleine.

Le souvenir que j'ai de ces plaques est plutôt celui de cette voiture immatriculée dans les Bouches-du-Rhône qui avait eu la naïveté, un jour de match, de vouloir passer au milieu d'une horde de supporters du PSG... Je vous laisse deviner la suite. Plus soft, ce sont aussi ces gens qui vous voient arriver de loin avec votre « 75 » et vous considèrent aussitôt comme un portefeuille ambulant. À l'inverse, ce sont aussi ces « 75 » qui ne supportent pas de suivre à Paris une voiture immatriculée en province.

De plus, si vous lisez bien le projet, les « Français » pourront continuer à afficher, de manière facultative, leur numéro sacré à côté du nouveau. Pour résumer, on vous donnera le choix. Et pourtant, que d'hostilité ! Drôle de pays.

Envoyer par mail un article

Sacré numéro !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.