Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Trois petits tours

04/12/1998

Depuis la rentrée, deux quotidiens ont rejoint le cimetière déjà bien occupé de la presse française.Le Dernier Combata vécu quelques jours. Quant auQuotidien de la républi- qued'Henri Emmanuelli, il a fait à peine mieux, avec onze numéros. Le journal était tombé à moins de 10000exemplaires contre 25000prévus. À l'ère d'Internet et des nouvelles télévisions, il est plutôt jubilatoire de voir des entrepreneurs tenter une aventure de presse. Mais comment ne pas être frappé par le manque de préparation, pour ne pas dire le flou de ces projets? Passons surLe Dernier Combatet les blagues de potache de Stéphane de Rosnay. MaisLe Quotidien de la république? Études de marché quasiment inexistantes, maquette triste à mourir, cible assez obscure, lancement sans moyens... Ce titre réunissait d'emblée tous les ingrédients pour aller dans le mur. Son échec conforte l'idée que la presse ne serait pas un secteur d'avenir. À tort. Avec son concept novateur, feuInfoMatinaurait mérité meilleur sort. L'hebdomadaireMariannea su trouver un public sur un secteur soi-disant trop encombré. Le lancement d'un journal est le projet industriel le plus périlleux qui soit. Pourquoi ne pas l'aborder comme tel? Les investisseurs dépensent des centaines de millions pour prendre position dans la télévision ou Internet. Pourquoi l'imprimé ne bénéficierait-il pas des mêmes investissements et donc d'une réelle chance de succès? En Amérique, l'éditeur Conrad Black envisageait récemment de «perdre» jusqu'à 500millions de francs pour imposer son nouveauNational Post. Henri Emmanuelli avait péniblement rassemblé 10millions de francs... Certes, c'est déjà beaucoup pour se faire plaisir mais les Français ne méritent-ils pas mieux que du bricolage? rédacteur en chef

Envoyer par mail un article

Trois petits tours

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.