Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Virtuels profits

12/02/1999

Si tout cela n'était qu'un leurre? Si tous ces profits que nous promet Internet ne venaient pas? Si les spéculateurs qui misent des millions de dollars sur des start-up faisaient fausse route? Les dernières déclarations d'Alan Greenspan sur les sociétés du multimédia cotées à la Bourse de New York jettent un froid. Plutôt sévère, le très écouté président de la Réserve fédérale américaine affirme que nombre d'entreprises qui ont la faveur des analystes sont«quasiment sûres de ne pas réussir». Voilà qui laisse rêveur, de la part d'un des acteurs avertis de l'économie mondiale. De New York à Paris, la folie qui entoure les sociétés spécialisées dans le multimédia donne il est vrai le vertige. Nombre d'entre elles n'ont toujours pas réalisé le moindre franc de bénéfice, jouant sur les augmentations de capital. Mais cela n'empêche pas les «spécialistes» d'y investir les yeux fermés. Pour certains gérants de portefeuilles, la simple évocation du mot Internet fait figure de sésame. Que l'on soit entrepreneur ou investisseur, il y a certes beaucoup d'argent à gagner avec ce nouveau média. Selon le département du Commerce américain, le commerce de détail sur Internet devrait représenter 30milliards de dollars en l'an 2000. Toujours aux États-Unis, la proportion de détaillants vendant par l'intermédiaire d'Internet a presque triplé en un an, passant de 12% en 1997 à près de 40% l'an passé. Le plus excitant, c'est que chacun semble partir a priori avec les mêmes chances de succès, une bonne idée suffisant à convaincre un financier de sortir son carnet de chèques. Mais attention au retour de manivelle. Bien malin qui peut identifier aujourd'hui, parmi les dizaines de start-up, les Microsoft de demain. Déjà, on commence à voir ici ou là quelques défaillances. Le réveil risque d'être brutal.

Envoyer par mail un article

Virtuels profits

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W