Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Asphyxie

19/02/1999

Une page se tourne, une génération s'en va. Vincent Nègre a abandonné brutalement Lintas France pour rejoindre les quartiers de Londres. Alain Poirée a annoncé, sans plus de commentaires, la fin de sa mission chez FCA!BMZ. Jean-Claude Boulet, le B de BDDP, renonce à ses premiers projets dans la communication corporate. Bernard Brochand, aujourd'hui à la tête de DDB International, se prépare activement pour la mairie de Cannes. Quant aux fondateurs de TBWA, ils s'apprêtent à officialiser la fin d'une belle histoire qui a débuté en 1970 à Paris. Les raisons de tous ces départs ne sont en rien comparables. Les aventures, les parcours de ces publicitaires ne se confondent pas. Mais leur retrait du devant de la scène rappelle que, quel que soit le métier que l'on exerce, il faut savoir un jour passer la main, être capable de transmettre son capital. Qui succédera à tous ces talents? Où sont les Bill Tragos, les Jacques Séguéla et les Jean Feldman de demain? Les Tho Van Tran, Frank Tapiro ou Bertrand Suchet ne sont pas assez nombreux. À la différence du marché britannique où les nouvelles agences se multiplient, la France n'a pas été très féconde. Les nouvelles enseignes se comptent sur les doigts d'une main. Pourtant, les talents existent, et peut-être pas si loin qu'on l'imagine. Regardez ce qui se passe dans l'audiovisuel ou le multimédia, deux secteurs qui ne sont en panne ni d'idées ni de forces vives. Le marché publicitaire se focalise sur le jeu des chaises musicales auquel se livrent quelques grands créatifs. Les enjeux sont-ils vraiment là? À force de reproduire les vieux modèles et de se complaire dans la cooptation, la publicité française s'asphyxie.

Envoyer par mail un article

Asphyxie

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.