Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Années fric

10/09/1999

Tout augmente: les salaires des fonctions marketing et vente (lire l'enquête de Maesina International Search que nous publions cette semaine), mais aussi ceux des conseils en communication, si l'on en croit les confidences de quelques patrons d'agence surpris de devoir casser leur tirelire pour s'offrir les talents de la place. Ne parlons pas de la fièvre des opérateurs d'Internet, qui se battent à coup de surenchères et de stock-options pour séduire les Mozart de la profession. Si le gouvernement tient ses promesses, il n'y a que les impôts qui devraient bientôt baisser, ce dont personne ne se plaindra. L'économie va mieux, la communication aussi, et son marché de l'emploi a retrouvé une certaine «fluidité», nous disent les observateurs, en pointant déjà les méfaits de l'inflation des salaires. Les années de crise à peine enterrées, le secteur de la communication a déjà retrouvé ses vieux réflexes. Hier, on s'accrochait à son emploi comme à une bouée de sauvetage. Désormais, on a moins peur d'aller tenter sa chance ailleurs pour monnayer son expérience. Et comme dans certaines fonctions, la demande est forte et les talents rares, c'est le jackpot garanti. Ne nous plaignons pas. Tout cela est très réjouissant. L'économie libérale fonctionne ainsi: chacun a légitimement le droit de revendiquer sa part du gâteau et de faire jouer la concurrence. Il n'y a aucune raison pour que les conseils en communication, qui font tant pour les marques, ne touchent pas eux aussi des dividendes et ne soient pas eux aussi financièrement intéressés aux performances réalisées par leurs clients. Mais gardons la tête froide. Et souvenons-nous des années fric, du temps de l'argent facile, de tous les errements des années 80. La communication en fut la première victime.

Envoyer par mail un article

Années fric

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.