Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Smart

L’Apple Watch ne sera pas un poisson d’avril

10/02/2015 - par Maxime Garrigues, directeur général de X-Prime

Le lancement au printemps de la montre connectée de la firme à la pomme sera structurant. Cette semaine dans la chronique Smart, Maxime Garrigues, directeur associé chez X-Prime, explique pourquoi.

A n’en pas douter, 2015 sera l’année des «smart watch». Après une traditionnelle période d’observation, Apple proposera sa vision en lançant sa propre montre en avril. Qu’importe le succès commercial, ce lancement sera structurant pour le marché.

 

Le pouvoir d’attention de la marque à la pomme va permettre d’augmenter significativement la considération que portent les consommateurs à ce type de produits encore réservés à des technophiles. On peut raisonnablement penser que la présence d’Apple va élargir la base de consommateurs et accélérer l’usage. D’ailleurs, une précision: il s’agira de l’Apple Watch, et non de l'Iwatch.
 
Ensuite, le positionnement de l’Apple Watch en tant qu’objet de luxe (et même véritable bijou pour sa version or annoncée à 1 500 euros) va clarifier les choses vis-à-vis des fabricants de montres. Est-ce une évolution des montres de luxe? Une évolution logique des trackers d’activités? Ou un nouvel objet à mettre à son bras qui ne cannibalise aucun segment existant?

 

Après avoir recruté Angela Ahrendts, ancienne directrice générale de Burberry, pour piloter ses Apple Stores, Apple a présenté sa Watch en avant-première chez Colette à Paris en novembre dernier. La volonté d’Apple semble donc clairement affichée: s’attaquer au marché des montres premium/luxe.
 
Finalement, à l’image du marché des smartphones, ce lancement va opposer deux plateformes majeures: IOS d’Apple et Android de Google. Aujourd’hui, c’est Google qui domine le marché en équipant les principaux fabricants que sont Samsung et Motorola (qui appartient à Google).

 

Ce match des plateformes est loin d’être anodin: les montres connectées ont besoin d’être associées à un smartphone pour fonctionner correctement. Bien sûr, l’expérience est meilleure si vous restez dans le même écosystème…
 
Seule inconnue, la place que va prendre Pebble sur ce marché mouvant. Acteur historique et premier à s’être lancé suite à une campagne record sur Kick Starter, la marque annonce avoir distribué plus d’un million d’unités. A la différence des autres produits, Pebble fonctionne seule, sans aucun smartphone associé.

Envoyer par mail un article

L’Apple Watch ne sera pas un poisson d’avril

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.