MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Votre Flux Rss Stratégies Idées / Tribunes
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article
Page 1/2

Les entreprises doivent-elles laisser tweeter leur CEO?

Communication corporate

30/03/2016

Sophie Noël, cofondatrice de Heaven
Sophie Noël, cofondatrice de Heaven

Sophie Noël, cofondatrice de Heaven

To tweet or not to tweet? Le 18 février 2016, Sundar Pichai, patron de Google, a fait plusieurs tweets pour soutenir publiquement la position de Tim Cook, CEO d'Apple, en faveur du cryptage des téléphones, face au FBI. Comme eux, les dirigeants d’entreprise sont de plus en plus nombreux à être présents sur les réseaux sociaux: selon une étude Weber Shandwick, la proportion de ces «social CEO» a même doublé durant les cinq dernières années. Mais rares sont ceux qui les utilisent pour partager autre chose que des messages corporate ou parler de leurs actions à la tête de la société. Pourtant, l’usage du web social représente bien d’autres opportunités. Comment les saisir et quelles questions sont posées par cette transformation de l’image publique du chef d’entreprise?

Incarner la marque et ses valeurs

Pour un chef d’entreprise, les réseaux sociaux sont d’abord une chance de faire entrer sa marque dans les conversations de manière incarnée. C’est ce que fait Elon Musk [fondateur et PDG de Tesla et Space X] lorsqu’il partage des contenus exclusifs en lien avec l’activité de ses entreprises accompagnés d’impressions personnelles. Cette incarnation de la marque augmente sa proximité vis-à-vis des internautes et ainsi sa présence à l’esprit. Il est cependant nécessaire que, dans ses prises de parole, le social CEO fasse siennes les valeurs de son entreprise et que son action ait ainsi valeur d’exemple face à tous les publics, journalistes, consommateurs comme salariés.

Un nouveau relais pour la stratégie globale de l’entreprise

L’exercice de transparence que représente cette action est également apprécié des actionnaires et peut ainsi devenir une part intégrante d’une stratégie de valorisation boursière. Les exemples de tweets ayant fortement influé sur la valeur d’un titre sont désormais nombreux et représentatifs d’une transformation du rôle du PDG. Son activité sur les réseaux sociaux peut être utilisée comme un élément clé de l’image de la société, démontrant ainsi la capacité qu’a celle-ci de vivre avec son temps et de s’adapter aux évolutions technologiques.

Le dirigeant, bêta testeur de la transformation digitale

Alors que l’un des principaux défis pour de nombreuses entreprises est celui de la transformation digitale, il est nécessaire de montrer que cet enjeu est pris en compte et porté au plus haut niveau. Par ailleurs, le chef d’entreprise sera d’autant plus à même de comprendre ces enjeux qu’il en fera l’expérience et pourra, par exemple, évaluer par lui-même la nécessité d’une communication pensée d’abord pour le social.


Page 1/2
Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants