Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lettre ouverte

SoLocal : nos clients ont besoin de vous !

14/12/2016 - par Les managers du Service Client de SoLocal

Lettre ouverte aux actionnaires de SoLocal Group appelés à voter demain pour le plan de restructuration financière de la société.

Jeudi 15 décembre, l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires de SoLocal Group (ex-PagesJaunes) décidera de l’avenir du 1er groupe de communication locale en Europe. En se prononçant pour ou contre un énième plan de restructuration financière proposé par le conseil d’administration, ils auront entre leurs mains le sort de l’entreprise et de ses 4 400 salariés, de ses 500 000 clients et des 3 millions de professionnels référencés sur ses médias.
Il n’est pas question ici des activistes financiers qui jouent la vie des autres à qui perd gagne, et qui se nourrissent du système qu'ils prétendent dénoncer. Ni des investisseurs de long terme qui ont les reins assez solides pour réinvestir dans SoLocal, et on les en remercie. Eux ont déjà choisi. Mais tous les autres, petits porteurs, industriels sincères ou actionnaires particuliers qui ont cru dans cette entreprise et investissent depuis des années dans son capital, peuvent se laisser tenter de jeter l’éponge et de renoncer à gagner. Or gagner, ce n’est pas seulement ce dont SoLocal a besoin, mais ce dont ses clients, ses utilisateurs et l’ensemble des professionnels qu’ils cherchent ont besoin.


Demain, si le plan est rejeté, SoLocal Group ne sera plus en capacité de rembourser sa dette, et son sort sera remis entre les mains du Tribunal, avec toutes les incertitudes que cela comporte. Pour les 4 400 salariés et leurs familles, cette séquence sera révoltante. Rappelons que la dette de SoLocal est le fait exclusif d’opérations financières qui n’ont strictement rien à voir avec le travail collectif des salariés. À tort ou à raison, le nom de leur malheur sera celui des actionnaires. À l’heure des comptes sociaux, personne ne fera plus le tri entre créanciers, activistes, investisseurs et petits porteurs. Comme salariés et managers, nous nous inquiétons du sort de nos collègues, de nos équipes et de nos amis. Comme professionnels du service client, le sort des entreprises qui nous font confiance tous les jours nous préoccupe tout autant.
Car les 500 000 professionnels qui confient leur budget de communication à SoLocal ne le font pas par hasard. Ils trouvent dans nos solutions de référencement ou de marketing digital, en achetant de la présence ou de la visibilité sur nos médias et ceux de nos partenaires, en nous attribuant le développement de leur site et la gestion de leur contenu, des réponses adaptées à leurs besoins très spécifiques et ultra-ciblés de TPE/PME. Chaque jour, plusieurs milliers de professionnels français entrent ainsi en contact avec PagesJaunes afin d’optimiser leur communication locale. Chaque jour, plusieurs milliers de salariés français du groupe SoLocal les conseillent, les aident à créer leur contenu, à révéler leurs savoir-faire et à développer leur activité. Si SoLocal est amené à vivre des jours difficiles, ce sont tous ses clients qui seront mis en difficulté. Restaurateurs, fleuristes, charcutiers, piscinistes, déménageurs, garagistes, médecins, orthophonistes, dentistes, psychologues, entrepreneurs en pompes funèbres, avocats, hôpitaux… Tout ce que la France compte de professions indépendantes, de PME et d’entreprises de taille intermédiaire est concerné par le sort de son 1er partenaire de communication.
Bien sûr, PagesJaunes n’est pas seul sur ce marché. Bien sûr, Mappy n’est pas le seul service de cartographie proposé aux Français. Ses concurrents sont bien connus. Beaucoup ont leur siège social en Californie. Certains paient leurs impôts en Irlande. Remplaceraient-ils avantageusement SoLocal ? On peut en douter, compte tenu de la difficulté de ces grandes firmes à adapter leur modèle aux spécificités de chaque pays.  Aussi, affaiblir SoLocal reviendrait-il à affaiblir plus que ses clients directs, mais l’ensemble des professionnels qu’il référence, c’est-à-dire la quasi-totalité du tissu industriel et entrepreneurial français.

Envoyer par mail un article

SoLocal : nos clients ont besoin de vous !

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.