Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tchat avec Christine Santarelli et Matthieu de Lesseux (Duke)

22/03/2007

Christine Santarelli et Matthieu de Lesseux, les cofondateurs de l'agence Duke, rachetée au début du mois de mars par un autre «pure player», Avenue A - Razorfish», ont dialogué lundi 19 mars avec les lecteurs de Stratégies. Voici le texte du tchat dans son intégralité..

Bonjour à toutes et à tous, nous avons le plaisir d'accueillir Christine Santarelli et Matthieu de Lesseux, cofondateurs de l'agence interactive Duke

CS et MdL: Bonjour à tous.

paul : Votre poisson rasoir vous laissera-t-il poursuivre votre politique commerciale ? Et au-delà, votre management particulier ?

CS et MdL: Evidemment, c'est pour cela que nous nous sommes choisis.

Benoit de Lille : Est ce A Razorfish qui vous a approché ou l'inverse ?

CS et MdL: Ce sont eux qui sont venus nous voir en juillet 2005, puis nous sommes allés à Seattle (le siège) en octobre de la même année.

Julien : Comment faudra-t-il vous appeler ? « Duke / Avenue A / Razorfish » ou bien "DAR" :-) ?

CS et MdL: Duke, une agence du réseau Avenue A / Razorfish.

paul : N'y a t il plus de place en France pour une agence de votre taille ? L'absorption est elle une fatalité ?

CS et MdL: Il y a toujours de la place pour tout le monde, peu importe la taille. Il n'y a aucune fatalité dans ce type de décision. Ce projet est la bonne adéquation à notre envie d'être plus fort, plus international, demain.

Bragellone : Ca veut dire quoi « pour jouer il faut être le plus fort » ? Ce n'est pas l'esprit de Pierre de Coubertin?

CS et MdL: Le terrain de jeu est plus grand, il est plus difficile de défricher. Ce qui nous intéresse c'est de continuer à travailler nos différences... Et un bon esprit !

Benoit de Lille : Bonjour Mme Santarelli, M. De Lesseux, je me demande comment le discours que vous avez développé auprès de vos clients sur les vertus d'une agence indépendante (proximité, rapports humains..) ne crée pas un malaise aujourd'hui à l'heure de la vente à un groupe international, exact opposé de votre positionnement ? Vos clients ne se sentent-ils pas trahis par une démarche piloté par un intérêt financier ? En tous les cas, je vous félicite.

CS et MdL: Ce n'est certainement pas l'intérêt financier qui a guidé ce projet. L'indépendance n'a rien à voir avec les rapports humains et la proximité. Notre projet de fond reste le même, respecter nos clients et leur apporter le meilleur. Ils l'ont tous très bien compris et ne sentent en rien trahis. Bien au contraire, ils ont compris que notre réponse serait encore plus pertinente dans ce cadre.

Has: Que devient votre agence en Angleterre ? Razorfish est déjà présente sur ce marché? Non ?

CS et MdL: Notre agence va continuer à se développer, en bonne entente avec l'agence DNA. Le marché est large, grand, beaucoup de nouveaux projets en perspective.

vanupieds: Quelles sont les agences web françaises dont vous vous sentez proches ?

CS et MdL: Toutes celles qui croient au travail bien fait...

vanupieds: Quelles sont selon vous les marques les plus en pointe sur Internet ? Des exemples à l'étranger seraient les bienvenus !

CS et MdL: Apple, Adidas, Nike. Ou encore Ford Bold Moves par exemple.

michka: Pourquoi n'avez vous pas rejoint TBWA comme on aurait pu le penser?

varouna: Arretez votre langue de bois ! Et parlez franchement...

CS et MdL: Parce que Avenue A / Razorfish est de loin le projet qui est le plus proche de nous.

jorje : Comment défendre aujourd'hui une position de "pure player" quand le marché n'a plus qu'un mot à la bouche: holistique ?

CS et MdL: Il suffit de regarder les agences leaders Internet en France, Allemagne, Angleterre ou encore Etats-Unis : toutes des "pure player". Pour bien faire ce métier, il faut être imprégné par sa culture et ses valeurs. C'est un média en perpétuelle mutation, et qui fait donc appel à des spécialistes dédiés à 100% à ce sujet. La culture dominante publicitaire traditionnelle est encore trop forte aujourd'hui pour laisser à ces spécialistes la place dont ils ont besoin, au sein d'une agence de pub ou CRM.

michka: Que pensez vous du rapprochement Digitas/ Publicis ?

CS et MdL: Cela va être difficile pour Digitas de s'intégrer dans la culture Publicis et de faire leur place à leur juste mesure.

varouna: Et que faites vous de La Chose ou FCB, plutôt holistiques ?

CS et MdL: Sur Internet, ils ne répondent qu'à un versant de notre métier qui est le plus proche des métiers publicitaires. On ne les voit jamais sur les questions transactionnelles, gestion de la relation (CRM) ou encore en accompagnement annuel sur Internet avec des grandes marques. Ces points sont, avec le travail de l'image, le coeur de notre métier.

jihme: On a l'impression que les annonceurs sont beaucoup moins frileux sur le web que les agences de communication traditionnelles (et non les agences web), d'accord avec cette analyse ?

CS et MdL: A fond ! Absolument.

vanupieds: Dans le domaine de la grande conso, on voit beaucoup de choses qui sont faites sur Internet, (vous avez été je crois à l'origine de sites ludiques pour Mikado par exemple), croyez-vous vraiment que cela apporte quelque chose à la marque ?

CS et MdL: Cela marche tellement que nous sommes en train de produire des versions locales pour plusieurs pays d'Europe.

L'efficacité a été mesurée et amène donc Danone à investir encore plus sur ce projet. Ce que cela apporte à Mikado : impact sur l'image de marque, effet d'appropriation, intentions d'achat, et enfin, lors d'une campagne en ligne, impact sur les ventes physiques.

xavos: Quels types de défis vous pouvez relevez aujourd'hui qui était avant impossible grâce à Razorfish ?

CS et MdL: Des projets plus internationaux, des problématiques techniques plus lourdes, une approche média (recommandation et achat) intégrée avec la création pour de meilleurs résultats. Et aussi, en transverse, une bien meilleure connaissance consommateur.

pierre: Justement, quelle est votre conception de l'interactivité ?

vanupieds: Quid des blogs ? C'est un canal que vous envisagez pour faire de la communication de marque ?

CS et MdL: L'interactivité doit aider à générer plus d'appropriation et donc plus d'engagement de la part du consommateur dans sa relation avec la marque. Le blog est un animal sauvage, à manier avec précaution. Seules quelques marques et dans des conditions de transparence absolue peuvent s'y risquer, par exemple, PlayStation avec la "player republic".

ff: C'est quoi les prochaines innovations du web 2.0, vous en êtes où vous, au .4 ? C'est quoi les nouvelles tendances ?

CS et MdL: Arrêtons de mettre tout dans des boîtes et de "marketer" ce qui n'a pas lieu d'être. Internet est en mouvement, ce qui nous intéresse c'est de chercher des réponses qui ne sont pas toutes faites, même si elles ne font pas parties des tendances.

johnny : Qu'est ce que le web 2 -avec son citoyen producteur de contenus- a changé dans votre façon de travailler ?

CS et MdL: Internet a toujours été un espace dédié au consommateur. Aujourd'hui, la parole qui lui est donnée lui permet de constituer un véritable contre-pouvoir. Pour nous, c'est le bonheur. C'est le début de la fin de la grande tromperie.

varouna: N'êtes vous pas avant tout des publicitaires ?

CS et MdL: C'est quoi un publicitaire ? Il y a des gens bien et moins bien partout, chez les publicitaires mais aussi dans les agences interactives. L'heure n'est plus au matraquage, ni aux mensonges, le consommateur doit être pris en compte. Les publicitaires comme les agences interactives doivent y faire attention.

michka: Depuis quand on fait la fête quand on se fait racheter :)

zazou12: Pourquoi avoir vendu 100% de vos parts ? Ne vous sentez-vous pas dépossédés ?

CS et MdL: On fait la fête quand on est heureux. La possession de quoi que ce soit n'est en rien dans notre bonheur.

ludinho: Vous y croyez, vous, à Second Life ?

michka: Que pensez vous des initiatives événementielles des marques de luxe sur second Life ?

CS et MdL: Second Life c'est triste. Parce que l'on préfère penser que les gens ont envie d'agir sur leur quotidien avant d'agir sur un espace virtuel. Les marques ont fait de belles opérations de RP, allez sur leur espace, il n'y a jamais personne, c'est affligeant. Le luxe n'a pas sa place dans un univers où la qualité de l'image est si mal défendue.

zazou12: Bonjour, sur vos gros budgets, ne vous condamnez-vous pas à n'adapter que des concepts développés par d'autres agences de pub ?

CS et MdL: Non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non, non.

Toltstoi: Bonjour, quels sont les profils que vous recherchez ?

marco: Vous recrutez en ce moment ? Et pour quels types de profils ?

max10: En termes d'effectif, allez-vous encore grossir ?

CS et MdL: Oui, nous sommes toujours à la recherche de talents et d'envies. Et ce, dans tous les métiers : conseil, création, gestion de projet, techno, média. La taille n'est pas un objectif, seuls les projets de nos clients nous incitent à grandir.

michka: Que pensez vous de la réaction de Delarue qui attaque Choc ?

michka: Quelles sont les limites pour vous au marketing viral, juridiquement, éthiquement et d'un point de vue de l'efficacité

CS et MdL: Le marketing viral, ce n'est pas fait pour salir, ce n'est pas fait pour faire mal. L'éthique doit rester la même quelle que soit la mécanique de communication choisie.

ludinho: Quelle initiative en ligne vous a marqué au premier trimestre ?

CS et MdL: Le lancement de l'iPhone que personne n'a vu et dont tout le monde parle. Bien joué Steve ;-)

Bingo: Ca ne vous fait pas hurler de rire que Maurice Lévy remette un rapport sous forme de clé USB quand vous voyez le niveau réel de Publicis sur le Web ?

CS et MdL: Non, ça ne nous fait pas rire.

rambette: Les sites intègrent de plus en plus de vidéo. Vous avez déjà montré comment l'utiliser dans des sites comme Nike ou Playstation... Envisagez vous d'aller plus loin et si oui (mais je pense que c'est le cas :) ) n'êtes vous pas amenés à devoir travailler avec des gens dont le WEB n'est pas le métier principal ?

CS et MdL: Oui, mais ce n'est pas une confrontation, mais une chance. Une chance d'apprendre autre chose, de rencontrer d'autres personnes et de progresser au contact d'autres métiers

Has: Quelles sont vos fonctions à tous les deux ? Allez vous garder les mêmes ou intégrer le management de Razorfish en plus ?

CS et MdL: Nous sommes coprésidents et nous gardons nos fonctions à l'identique.

vanupieds: Quels sont les formats d'avenir sur Internet ?

CS et MdL: Le « rich media », la vidéo évidemment, la 3D, le son, l'illustration, l'html, le flash, le java, l'ajax... Toutes les composantes sont justes, ce qui fera leur valeur sera la qualité de leur utilisation et l'idée qu'elles soutiendront.

michka: Pensez vous que avenue A/ Razorfish pourrait racheter d'autres boîtes en France ?

CS et MdL: Non. Ils sont comblés, ils nous aiment trop ;-)

navidson : Hello, deux questions pour vous : Ne pensez-vous pas que d'ici quelques années, il est inéluctable qu'aQuantive (votre nouveau patron américain) passe dans le giron d'un grand groupe de communication (Omnicom, Publicis..). Pensez-vous qu'une alliance AKQA / aQuantive puisse avoir du sens un jour ? Merci

CS et MdL: Non, rien n'est inéluctable sur cette planète et nous pouvons vous confirmer ici que ce n'est pas dans les plans d'aQuantive aujourd'hui. Toute alliance intelligente entre "pure player" peut avoir du sens.

michka: Comment ont réagi vos clients? Et vos concurrents ?

CS et MdL: Nos concurrents se sont exprimés de manière positive, ils ont parfaitement compris notre décision. Nos clients également, ils perçoivent dans ce projet ce qui leur permettra d'aller beaucoup plus loin sur Internet.

max10: A votre avis, le prochain gros rachat dans le web : Business Interactif ?

CS et MdL: Aucune idée !

Dahu: Duke en 2010 ce sera quoi ?

CS et MdL: Souhaitons-nous la même chose en meilleur...

Merci Christine et Matthieu, le mot de la fin ?

CS et MdL: Continuons à défendre ce en quoi nous croyons !

Envoyer par mail un article

Tchat avec Christine Santarelli et Matthieu de Lesseux (Duke)

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies